Cuba, l'Age d'or, Les fabuleuses années de la musique cubaine

Benny More, Un jeune troubadour

Benny More, Un jeune troubadour

Un jeune troubadour inconnu, en provenance de Santa Isabel de Las Lajas, arrive en 1943 à La Havane.

  •  Benny More Discographie
  • Conjunto Matamoros, Beny More

    Conjunto Matamoros

    En 1944, il est amené à remplacer Miguel Matamoros au chant dans le Conjunto Matamoros.

    Mambo, Perez Prado

    Le Mambo

    A la fin des années 40, il est partout : radios, cabarets, films. Il chante avec les orchestres de Rafael de Paz et de Lalo Montané, puis intègre finalement l’orchestre d’un autre Cubain, le pianiste Damaso Pérez Prado

    Benny More Un jeune troubadour

    Celia Cruz et la Sonora Mantacera

    Que Llego El Barbaro

    Un jeune troubadour inconnu, en provenance de Santa Isabel de Las Lajas, arrive en 1943 à La Havane, avec sans autre bagage que sa guitare. Bartolomé Maximiliano Moré Benitez deviendra célèbre sous le nom de Benny Moré. Ses débuts dans la capitale cubaine sont très difficiles. Condamné à errer d’un bar à l’autre avec sa guitare, il fait aussi l’expérience de la radio, où il cachetonne pour vingt centavos par émission.

    Benny More

    Beny More, perlas cubanas

    Une carrière artistique rapide et agitée

    Sa vie et sa carrière artistique seront rapides et agitées. Benny était un homme simple, humble et immensément populaire qui n’hésitait pas à combattre les préjugés et les conventions sociales injustes ou dépassées. Il vivait pleinement sa vie, parfois à outrance, et goûtait à tous les plaisirs sans aucune restriction.
    Son art demeurait intact, mais ses trop nombreux engagements professionnels, la vie de bohême et ses excès lui ruinaient lentement la santé.
    Le 19 février 1963, Benny Moré meurt à quarante-trois ans, et entre directement dans la légende.

    Conjunto Matamoros

    Conjunto Matamoros & Beny More in the 40's

    Miguel Matamoros

    En 1944, il est amené à remplacer Miguel Matamoros au chant dans le Conjunto Matamoros. Ce n’est qu’à partir de 1945 que la chance sourit au chanteur, deux ans après son arrivée. Le grand Miguel Matamoros remarque Bartolomé et décide de l’intégrer aussitôt dans son groupe Baconao. Avec Ciro Rodriguez, Rafel Cueto et Miguel Matamoros en personne, Bartolomé enregistre ses premiers disques pour le label RCA Victor.