José Martí

l'homme le plus glorifié par le peuple cubain

José Martí

l'Apôtre de la lutte pour indépendance

CubalatinaCubalatina
José Marti à Cuba

José Martí est certainement l'homme le plus glorifié par le peuple cubain

Le peuple cubain le considère comme le plus grand martyr et l'apôtre de la lutte pour indépendance. José Martí est né à La Havane le 20 janvier 1853. Rapidement il s'engagea dans la lutte anti-coloniale, à quinze ans, déjà, il fondait un journal nationaliste, à 16 ans il était arrêté pour trahison et condamné à six ans de travaux forcés. Libéré six mois plus tard et assigné à résidence, il fut déporté en Espagne durant quatre années. Son exil se poursuivit en France, en Angleterre, au Mexique. Une amnistie des prisonniers politiques lui permet de revenir à Cuba, où il fut de nouveau arrêté et de nouveau renvoyé en Espagne.

Jose Marti

l'éducation à Cuba

Jose Marti, éducation à CubaJose Marti souligne qu'il importe de dispenser aux Indiens, une éducation qui corresponde à leur situation, à leurs possibilités et à leurs besoins les plus urgents... La terre, ses différentes utilisations... les avantages que l'on peut en retirer.

Pour lui, le maître est un agent du changement qui intervient là où est l'élève, il voit aussi en lui un observateur critique de la réalité dont il analyse la problématique, et, enfin, un acteur agissant du processus d'éducation, qu'il devra impulser et transformer.


Jose Marti, Publications

Une réelle cubanité

José Marti, Une réelle cubanitéJose Marti publie dans un journal son drame « Abdala », réquisitoire contre l'Espagne. 1870 : Un tribunal le condamne à purger six ans de travaux forcés. 1871 : Il est d'abord envoyé à l'Île des Pins, puis déporté à Cadix. Il s'inscrit à l'Université de Madrid, écrit beaucoup et publie une brochure intitulée « La République Espagnole devant la Révolution Cubaine ».