Freddy Garcia

La Voz del sentimiento

CubalatinaCubalatina
Freddy Garcia, La Voz del sentimiento

Une courte vie de noctambule havanaise

Soy una mujer que canto, para mitigar las penas
(Je suis une femme qui chante pour atténuer la peine), La voix contralto étonnante de la chanteuse cubaine Freddy Garcia résonne avec toute la sensualité tragique de sa courte vie de noctambule havanaise. Décrit par Senobio Faget comme « une mulâtresse de 140 kilos, avec des bras de boxeur et une tête de pleine lune »...

Fredes vinda Garcia

Elle naît en 1930 à Cespédes dans la province pauvre et rurale de Camaguey. Dès l'âge de douze ans, elle se trouve à La Havane, domestique dans les grandes maisons coloniales des familles bourgeoises à Vedado, quartier chic aux avenidas aérées sous l'ombre des feuillages tropicaux. Freddy devient une figure remarquable et remarquée des cabarets, bars et hôtels chics de la Calle 23, La Rampa, tant par sa voix que par son physique.

Freddy Garcia

La Estrella de La Havane

CubalatinaCubalatina
Freddy Garcia, La Estrella de La Havane

Bésame Mucho

La réputation de " La Estrella ", comme on la surnomme dans le milieu de la nuit, arrive aux oreilles du directeur du casino de l'hôtel Capri qui la présente en tête d'affiche. Elle fait un triomphe. Et malgré une autre réputation liée à sa prédilection pour le rhum cubain, Jesus Goris, fondateur de la société Puchito, se présente en mécène et lui propose l'enregistrement d'un disque. C'est un grand pari compte tenu que Freddy chante toujours sans accompagnement. Mais c'est le grand Humberto Suarez, aussi réputé pour ses arrangements que pour ses habilités dans la gestion d'artistes difficiles, qui se charge de l'accompagner avec son orchestre. La voz del sentimiento voit le jour et sera son seul disque enregistré. Autres succès : Noche de Ronda, The Man I Love, et Bésame Mucho...

Fredesvinda, La Havane avant Castro

l'Univers des cabarets à La Havane

CubalatinaCubalatina
l'Univers des cabarets à La Havane

Fredesvinda García Valdés appelée Freddy

Cette réédition de La voz del sentimiento est aussi rare que la précédente, elle est l’unique album de Freddy enregistré un an avant sa mort en 1961, alors qu’elle avait quitté Cuba pour Porto Rico, chassée par le régime castriste : Discographie : La voz del sentimiento, Mélodie

Les Barbudos à La Havane

La carrière de Freddy sur les planches des Cabarets Havanais est écourtée par l'arrivée au pouvoir des Barbudos de Fidel Castro. Symbole des débauches sous le régime de Batista, l'univers des cabarets n'a plus de place dans la révolution socialiste à la cubaine. Pendant que Castro fait la chasse aux capitalistes, l'éxil appelle Freddy et Suarez qui partent ensemble à Porto Rico. Elle y meurt la même année, le 31 juillet 1961 à l'âge de 26 ans, d'une défaillance cardiaque. Reste la mémoire musicale de toute une époque illuminée par la voix d'une étoile qui a brillé très fort mais si peu de temps.

Roberto Espí, Guarachas et Rumbas

Barbarito Diez : La Voz de Oro del DanzónRoberto Espí prend la tête du Conjunto, il est issu d'une grande famille d'origine espagnole très riche, il est aussi le neveu du Cardinal Arteaga, représentant de l'église romane catholique de Cuba, Avec son expérience et son charisme, il saura imposer un style au groupe jusqu'en 1974.
La popularité du Conjunto est due à un répertoire riche et surtout à un style personnel. Le répertoire est composé de son, de guarachas et de rumbas, le Conjunto Casino joue aussi des boléros et des guajiras, leur succès dépend aussi en grande partie des trois chanteurs : Espí, Faz et Ribo qui sont les meilleurs de cette période, ils occuperont la scène du " Zombie Club " pendant toute l'année 1943.

l'Album : Mambo con Cha Cha Cha

Les tournées du Conjunto Casino

Mambo con Cha Cha Cha, Conjunto CasinoL’orchestre commence sa première tournée, au Mexique, il y rencontre un triomphe, et leur contrat est prolongé puis le groupe effectue une tournée dans l'île en 1947 pour promouvoir leurs disques, en 1948 le Conjunto Casino joue en Floride, dans le sud des Etats-Unis, au mexique et au Panama, Le Conjunto Casino s'installe à l'Hôtel Saratoga quand il est présent à Cuba et participe aux émissions de radio sur RHC Cadena Azul et Radio Progreso, ils enregistrent l'album "Mambo con Cha Cha Cha", et d'autres morceaux dont le Boléro mambo " Fuiste Mala " ainsi que le remarquable cha cha d'Enrique Jorrín " La Engañadora ". ils participent à l'émission " Cumbanchoa " sur CMQ au début des années cinquante. Il fût l'un des premiers groupes à apparaître sur les écrans de la télévision cubaine et fait ses premiers pas pour le " show del Mediodia "


Carlos "Patato" Valdéz

Les Années 50'

Patato Valdez, Conjunto CasinoA l'Origine, le Conjunto Casino était composé seulement de musiciens blancs. Quand Carlos "Patato" Valdéz le grand conguero rejoins le conjunto venant du Conjunto Kubavana (après un passage avec Chano Pozo du Conjunto Azul) il était le premier musicien de couleur à entré dans un orchestre blanc.
En 1952 Patato développe son style de percussions. Il révolutionne la tumbadora. Patato est le joueur de tumbadora à utilisé deux tambours, son arrivée inaugure la période où le groupe est au sommet de la gloire.