Conjunto Casino



Les orchestres de son

Conjunto CasinoLes orchestres de " son " se développent au début des années trente, les sextettes proliférent dans les cabarets de la Havane. A Cuba dans les années quarante deux conjuntos sont très populaires : le Conjunto d'Arsenio Rodriguez et le Conjunto Casino...

Conjunto Casino

le Conjunto Casino commence sa carrière en 1937 avec le chanteur Esteban Grau formé par le Sexteto Miquito, fondé par les frères José et Manolo Saldarino. puis ils rebaptisent leur ensemble au Casino Nacional et lui donne le nom de Septeto Casino.
En 1938, ils participent au film cubain "Romance del Palmar ", avec en vedette la grande Rita Montaner.

Un groupe populaire

Boléros, rumbas

Conjunto Casino, Rumba QuimbumbaEn 1940, le groupe s'élargit, il y a deux trompettes, Alberto ARMENTEROS et Eduardo PERIQUE, le tresero Estebán GRAU et le pianiste Enrique "Diablo Rojo" RODRÍGUEZ issu de l'ensemble d'Arsenio RODRÍGUEZ. Le bongó est tenu par Guillermo ROMERO, la contrebasse par Manuel SALDARINO. Son frère José est directeur, chanteur et et joue de la clave. Juan Bolita FUENTES est la seconde voix.

Roberto Espí

En 1941 Roberto Espí chanteur de boléros rejoins le Sexteto Casino, et fait partie du fameux trio vocal constitué de Agustín Ribot, et Roberto Faz. Roberto le réorganise sous la dénomination Conjunto, car le Sexteto compte désormais plus de six membres.

Le Conjunto Casino à un son très différent de celui produit par le groupe d'Arsenio Rodriguez. Il utilise souvent le tres avec peu de guitares. Le groupe reste populaire dans la classe moyenne blanche de la Havane, et ils ont du succès dans les provinces cubaines.

Les champions du rythme

A la fin des années 40, le Conjunto Casino est l’un des groupes les plus reconnus en Amérique latine. leurs disques se vendent et les tournées à l’étranger sont de véritables triomphes. Porto Rico, le Venezuela, le sud des Etats-Unis, Curaçao, Panama et la République Dominicaine, toute la région Caraïbes les surnomme les "Champions du rythme".

Roberto Espí

Guarachas et Rumbas

Roberto EspíRoberto Espí prend la tête du Conjunto, il est issu d'une grande famille d'origine espagnole très riche, il est aussi le neveu du Cardinal Arteaga, représentant de l'église romane catholique de Cuba, Avec son expérience et son charisme, il saura imposer un style au groupe jusqu'en 1974.
La popularité du Conjunto est due à un répertoire riche et surtout à un style personnel. Le répertoire est composé de son, de guarachas, et de rumbas, le Conjunto Casino joue aussi des boléros et des guajiras, leur succès dépend aussi en grande partie des trois chanteurs : Espí, Faz et Ribo qui sont les meilleurs de cette période, ils occuperont la scène du " Zombie Club " pendant toute l'année 1943.

Mambo Con Cha Cha Cha

Mambo con Cha Cha ChaL’orchestre commence sa première tournée, au Mexique, il y rencontre un triomphe, et leur contrat est prolongé. puis le groupe effectue une tournée dans l'île en 1947 pour promouvoir leurs disques, en 1948 le Conjunto Casino joue en Floride, dans le sud des Etats-Unis, au mexique et au Panama, Le Conjunto Casino s'installe à l'Hôtel Saratoga quand il est présent à Cuba et participe aux émissions de radio sur RHC Cadena Azul et Radio Progreso, ils enregistrent l'album " Mambo con Cha Cha Cha", et d'autres morceaux dont le Boléro mambo " Fuiste Mala " ainsi que le remarquable cha cha d'Enrique Jorrín " La Engañadora ". ils participent à l'émission " Cumbanchoa " sur CMQ au début des années cinquante.
Il est un des premiers groupes à apparaître sur les écrans de la télévision cubaine qui fait ses premiers pas pour le " show del Mediodia ".



Carlos "Patato" Valdéz

Les Années 50'

Carlos "Patato" ValdézA l'Origine, le Conjunto Casino était composé seulement de musiciens blancs. Quand Carlos "Patato" Valdéz le grand conguero rejoins le conjunto venant du Conjunto Kubavana (après un passage avec Chano Pozo du Conjunto Azul) il était le premier musicien de couleur à entré dans un orchestre blanc.

En 1952 Patato développe son style de percussions. Il révolutionne la tumbadora. Patato est le joueur de tumbadora à utilisé deux tambours, son arrivée inaugure la période où le groupe est au sommet de la gloire.

Congas ou Tumbadoras

Les Congas ou Tumbadoras sont les descendants des tambours coniques de "Makuta" d'origine congolaise. Ces instruments ont passés par un nombre considérable d'améliorations et de transformations pour arriver à leur forme actuelle. Les premiers Congeros, comme le légendaire Chano Pozo utilisaient des instruments dont la peau était simplement clouée sur le fût et devait être chauffée sur un brasero pour obtenir une tension satisfaisante avant chaque performance.
Les appellations les plus courantes sont : la Tumba, la Conga et le Quinto.

Roberto Faz

En Janvier 1956, le chanteur Roberto Faz quitte Le Conjunto Casino pour former son propre ensemble. Faz et Rolito sont remplacés par Felo Martínez et Fernando Alvarez, chanteur de Boléro qui à fait sa réputation avec Beny Moré. Puis le bongosero Orlando Guzmán est remplacé par Rogelio " Yeyito " Iglesias. " Yeyito " restera un bongosero trés créatif dans les percussions cubaines.

L'orchestre en 1950 :
voix: Roberto Faz, Roberto Espí et Agustín Ribot - trompettes: Alberto Armenteros, José " El Fiñe " Gudín et Miguel Román - piano: Roberto Alvarez - basse : Cristobal Doval, bass - tumbadora (conga) : Carlos "Patato" Valdes - bongo : Orlando Guzmán


Découvrir Cuba

Musique cubaine, l'Age d'or

Des artistes de légende

Festival Benny MoreIls ont participés au Conjunto Casino
Entente parfaite entre musiciens, complémentarité des voix, qualité des arrangements, et diversité du répertoire permirent au Conjunto Casino de rester une longue période en haut de l’affiche.
Chanteurs : Roberto Faz, Nelo Sosa, Laito Sureda, Orlando Vallejo, Celio Gonzalez, Fernando Alvarez, René del Mar, Alberto Ruiz et Felo Martinez.

Pianistes : Agustin Mercier, René Urbino, Pepé Delgado, Roberto " Santa Amalia "Alvarez, Rolando Baro.
trompettistes : Alberto Armenteros, Miguel Roman, Mario Sori, José " El Fine " Gundin, Alfonso Salinas et Jorge Varona.
Percussionnistes : Carlos " Patato " Valdés, Orlando " Chicuelo " Guzman et Rogelio " Yeyito " Iglesias.
La scène de la musique cubaine à implosé en 1959 suite à la révolution. Le Conjunto Casino amorce une chute sévère et n'enregistre plus pendant 26 ans. Yeyito est arrêté et meurt en prison...

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

- Toute la musique cubaine.

Santiago de Cuba

Santiago de CubaDeuxième ville du pays, Santiago de Cuba est la plus "caraïbe" des villes cubaines. Fruit de plusieurs siècles de métissage entre les Aborigènes, les Espagnols, les Africains, les Français et les Asiatiques, elle a conservé son caractère colonial avec ses rues étroites en escaliers, ses balustrades et ses patios.

Trinidad de Cuba

Trinidad de CubaTrinidad est imprégnée d’histoire et de soleil, et délimitée par des montagnes arborées et elle se trouve au bord de magnifiques plages. Profitez du soleil sur le sable doux, faites un plongeon dans la mer chaude des Caraïbes ou bien venez découvrir le Parc Naturel de Topes de Collantes, absolument préservé, situé juste à l’extérieur de Trinidad.