Découvrir La Havane



Capitale hors du temps, La Havane émane de l'alchimie mystérieuse d'un enchevêtrement de styles architecturaux...

America LatinaDu 19 novembre 2013 au 6 avril 2014, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente América Latina 1960-2013, en coproduction avec le Museo Amparo de Puebla (Mexique). L’exposition offre une perspective nouvelle sur la photographie latino-américaine de 1960 à nos jours, à travers le prisme de la relation entre texte et image photographique. Rassemblant plus de soixante-dix artistes de onze pays différents, elle révèle la grande diversité des pratiques photographiques en présentant aussi bien le travail de photographes que des œuvres d’artistes contemporains.

Habana Vieja , La Havane

La Havane, cubaS’il y a un endroit à Cuba où j’irais tous les hivers, c’est à La Havane. Car pour moi, il y a deux raisons d’aller en vacances à Cuba plutôt qu’ailleurs dans les Antilles: les prix, et la culture, complète et fascinante. La Havane rassemble tout ça. Si on choisit d’aller se faire bronzer à Varadero, aucune excuse de ne pas y faire un détour, ne serait-ce que pour la journée. C’est à moins de 2h de route. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas y passer la nuit? C’est vers la fin de la journée que la magie commence réellement au bord de la mer, sur le Malecón. Ici quelques photos prises en 2011 dans la capitale cubaine.

La Havane

Un imaginaire: des couleurs

 La HavaneLa Havane fait partie des villes dont le nom m'a toujours fait rêver. Il y en a d'autres aussi, comme Istanbul, Buenos Aires, Dakar ou Hanoï. Je ne sais pas pourquoi j'associe à ces villes tout un imaginaire: des couleurs, des images, des odeurs, des instants de vie... Bref, en attendant de pouvoir, un jour, visiter les autres, c'est bien de la Havane dont je vais vous parler aujourd'hui!...

Jesse Fernandez

La Havane, dans les années 50

Fidel CastroJesse Fernandez était à Cuba avant l'arrivée du grand Fidel Castro. Il a suivi le dictateur Fulgencio Batista. Il est ensuite, devenu un des seuls reporters à pouvoir suivre le célèbre Fidel Castro dans sa conquête. Pendant plusieurs semaines, il devint le photographe du révolutionnaire. Il traversa, avec lui, les campagnes cubaines, à la quête de « troupes » révolutionnaires avant l'installation de son régime. Très vite il se rendit compte des intentions de Castro et le quitta puis abandonna même son pays natale. Des photographies restituent très bien cette période de proximité entre les deux hommes. Plusieurs portraits de Castro sont faits par l'artiste ainsi que des photos prises en situation. La figure de Fidel Castro est emblématique dans cette exposition. Beaucoup de visiteurs viennent tout particulièrement pour observer cette période historique qui reste un peu sombre. Peu importe l'opinion personnelle du public, c'est très intéressant d'avoir des documents historiques qui sont rares.
Portraitiste
Effectivement la période Castriste est très importante. Elle donne des détails sur une grande figure historique. Jesse Fernandez a réussi, de par sa proximité avec le dirigeant politique, à capturer des moments très forts. Mais le photographe ne s'est pas arrêté à Cuba. Son œuvre est particulièrement axée sur les portraits. Il opère dans le monde de la presse politique, de spectacle et du sport. Il rencontre, au cours de sa carrière, plusieurs personnalités artistiques et littéraires tels que Jorge Luis Borges, un écrivain argentin et Dali, le célèbre peintre et sculpteur espagnol. Ainsi que des musiciens (Edouard Varez) et des danseurs. C'est aussi ce qui attire les visiteurs. Visionner des portraits de personnes qu'ils connaissent dans un autre contexte. Lors de l'exposition, on part à la découverte de visages connus mis sous un angle inconnu. Les figures sont photographiées sous des angles différents. On peut trouver différents degrés d'intérêts dans ce travail de portraitiste.
Pensées en noir et blanc et jouant avec la lumière naturelle, Jesse Fernandez préférait les photos prises en situations à celle faite en studio. Les prises de vue en situation réelles, sur les lieux de travail, dans les ateliers, et simplement dans l'environnement des portraités. Il privilégiait le graphisme, la géométrie, et le rendu de matière.
Un travail très précis qui associe des messages forts avec une qualité d'image extraordinaire.
Eléonore Pascolini

Centro Habana

Quartier bruyant, populaire et commercial

Centro HabanaAu XIXe siècle, c’est de Centro Habana que surgirent les premiers soulèvements noirs qui, conjugués aux mouvements indépendantistes, ont mené aux deux guerres qui signent la fin du joug espagnol en 1898. Ce quartier bruyant, populaire et commercial a une identité métissée, où la religion, la cuisine, la culture et la musique s’abreuvent à deux sources : l’espagnole et l’africaine..

Le Vedado

Un florilège architectural incomparable

Le Vedado, La HavaneLe Vedado, c’est une Havane à la fois indépendante et colonisée économiquement par les États-Unis à partir de 1900. Le sucre et la mafia, le rhum, les cigares et les nuits torrides en font une capitale prospère et corrompue. Mais c’est aussi un florilège architectural incomparable : art nouveau, déco, néomauresque, moderniste.
Architectures baroque et néo-classique se partagent l'essentiel du paysage monumental de la vieille ville. Avec la cathédrale, les grands monuments civils sont d'inspiration baroque (Palais municipal, XVIIIe s.) de même que des ensembles entiers (Plaza Vieja). Des demeures seigneuriales néo-classiques ajoutent au paysage. De nombreuses maisons d'habitation sont ornées de fer forgé et d'arcades.


Découvrir Cuba

Musique cubaine, l'Age d'or

Le Malecon

Le malecon, La HavaneLe malecon est une institution à la Havane, c'est un lieu de rêverie, de rendez-vous ou se retrouve le soir Toute "La Havane" qui déambule, fait son jogging, joue de la guitare ou se prélasse sur la balustrade en buvant du rhum, et se baigne dans le golfe.

Le centre historique

Centre historiqueSon climat tropical avec des températures comprises entre 22 et 28°C en fait une destination agréable. Son patrimoine est fortement marqué par l’architecture coloniale espagnole, assez bien préservée sauf dans certains quartiers de la ville, dont la situation économique est précaire. Le centre historique est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

Cabaret Tropicana

Le Plus beau cabaret de La Havane

Cabaret Tropicana, La HavaneInauguré en 1931, le Cabaret Tropicana, Le Tropicana fut le paradis des grandes figures de la musique cubaine, de Perez Prado, le roi du mambo, à Benny Moré, Rita Montaner ou Bola de Nieve, qui y côtoyèrent Nat King Cole et Joséphine Baker, peut accueillir 1 400 personnes et 200 danseuses interprétant l'intégralité des danses populaires de Cuba. Les danseuses sont belles ainsi que les costumes, les chorégraphies et les numéros sont excellents, l'endroit reste très touristique. La formule reste la même depuis des années.

Trinidad de Cuba

Trinidad de CubaTrinidad est imprégnée d’histoire et de soleil, délimitée par des montagnes arborées, elle se trouve au bord de magnifiques plages. Profitez du soleil sur le sable doux, faites un plongeon dans la mer chaude des Caraïbes ou venez découvrir le Parc Naturel de Topes de Collantes, absolument préservé, situé à l’extérieur de Trinidad.