Cocktails cubains

Cocktail Cuba Libre

Les meilleurs cocktails de Cuba

Le prestige du rhum cubain fait que les cocktails préparés à base de rhum blanc, doré ou vieux, sont les plus prisés par les amateurs.

cocktail Cuba Libre

Cuba Libre, Mojito et Daiquiri

Les cocktails cubains sont les plus réputés, ils sont servis dans la plupart des bars de La Havane sont : le Cuba Libre, le Mojito, le Daiquiri.

Le Cuba libre, le cocktail de Cuba

Cuba libre, Cocktail Cubain

Comment préparer le parfait Cuba Libre ?

Remplir un long verre de glaçons et ajouter du cola à mi-hauteur. Dans un shaker lui aussi rempli de glaçons, verser 50 ml de rhum blanc ainsi que le jus d’un demi citron vert. Shaker et ajouter ce mélange dans le verre long afin qu’il flotte au-dessus du cola.

Le Virgin Cuba Libre est une des variations, sans alcool. Le Coppertone remplace le rhum par du Malibu et le cola par du cherry cola pour un arôme plus exotique et le Cuban Missile Crisis contient du rhum a taux d’alcool supérieur, tel que Bacardi 151 (75.5%).

Cuba libre !

Cocktail cubain, le Cuba Libre

l'Indépendance est au bout du fusil !

Cuba libre ! Quand ce cri légendaire retentit à Cuba, de Cienfuegos à Santiago et de Dos Rios à Manzanillo, l'indépendance est au bout du fusil.
Mais aucun des acteurs des jours de liesse qui vont suivre n'aurait pensé un seul instant que la formule ferait le tour du monde.
Recette du Cuba libre : Une mesure de Rhum cubain 3 ans, 5 mesures de Cola. Ajouter des glaçons. Presser un demi citron vert. Servir dans un verre, et garnir d'une rondelle de citron.

Histoire du Cuba Libre

Histoire du Cuba Libre

L’histoire du Cuba Libre, influences dans monde des cocktails

Au Nicaragua, le rhum blanc est remplacé par de la Flor de Caña (la marque nationale de rhum) et le cocktail est nommé Nica Libre. Aux Etats-Unis et à Cuba, le Cuba Libre a évolué et est communément appelé Mentirita (petit mensonge) en référence à la politique cubaine.
L’histoire du Cuba Libre démontre que les modes et cultures sont influencées par le monde des cocktails et réciproquement. Malgré le flou historique qui entoure ce cocktail classique, il s’agit de bien plus qu’une boisson : c’est un symbole, une partie intégrante d’une identité géographique et culturelle.

Trafics et Prohibition

Prohibition aux Usa

Prohibition aux USA entre 1919 et 1933

La recette fut gardée mais ne connut un véritable succès que plus tard, pendant la prohibition. Cette loi anti-alcool fut un vecteur de croissance pour la mafia italo-américaine qui s'est rapidement aperçue que Cuba était un endroit stratégique pour faire entrer et exploiter de l'alcool aux USA et ce pour deux raisons : Cuba produisait du rhum et les côtes américaines étaient proches.
Le trafic de cuves de rhum commença, mais sur les ports américains il y avait souvent des contrôles par les autorités et le rhum vite décelé. Les parrains mafieux entreprirent d'importer des cuves pleines de "Cuba Libre", coupant ainsi l'odeur et le goût du rhum, passant plus facilement les contrôles. Dans les bars américains controlés par la mafia, on buvait donc beaucoup de "Cuba Libre", l'origine de la recette et même son nom y a laissé des plumes car aussi bien la mafia que les consommateurs clandestins, inspirés par quelques Cocktails, aimaient jouer à des jeux de mots : jouant sur le fait que phonétiquement "Cuba libre" voulait aussi dire "cuve libre" en Cubain, narguant les autorités trompées sur les importations des cuves clandestines.
Le succès du "Cuba Libre" commença...