Cubalatina
Recherchez
MUSIQUE CUBAINE - CUBATON - REGGAETON A Lo Cubano

Cubanito 20.02

Reggaeton All Stars

Cubanito 20.02


Cubanito 20.02, la nouvelle vague cubaine du reggaeton
A Cuba, Pour comprendre le mélange des genres qui fait de la nouvelle vague cubaine du reggaeton le mouvement le plus populaire depuis l’avènement de la salsa.
Avant que Cubanito 20.02 ne devienne le groupe phare de la nouvelle scène cubaine, le terme reggaeton s’est imposé en occident grâce au succès de quelques hits américains, dont le fameux « Oye Mi Canto » du rapper new-yorkais Noreaga. Mais ce qui se présente comme la nouvelle mode branchée aux USA a un autre poids au pays de la salsa : avec un groupe comme Cubanito 20.02, Cuba entre dans la musique du troisième millénaire en mêlant la tradition à la modernité...


Bookmark and Share
Au départ, il y a Flipper, El Doctor et White, soit Haniel Gonzalez Martinez, José Angel Sastre Perez et Javier Duran Webb. Le premier, chanteur et leader du groupe, était travailleur de jour et DJ de nuit avant de se lancer à plein temps dans l’aventure Cubanito.

Milieu des années 90 que Flipper croise la route de White et d’El Doctor au sein du groupe Primera Base, pionnier du hip hop latino made in Cuba. Après quelques années passées à donner des concerts et à se faire connaître, février 2002 marque la naissance de Cubanito 20.02 (février 2002). Dès le premier album Soy Cubanito en 2003, c’est la folie à Cuba : vite adoubés comme les Beatles du reggaeton, Flipper, El Doctor et White ne peuvent plus marcher dans les rues de La Havane sans déclencher des émeutes. De chaque fenêtre est scandé leur cri de guerre en forme d’onomatopée rythmique, « Uh laca laca lah ! ». Le monde leur ouvre les bras : arrivés inconnus au Cap-Vert, ils deviennent en une semaine les stars de l’île. De passage en France, ils déclenchent la même ferveur dans l’underground latino. L’album est d’ailleurs mixé en France, et c’est l’ex-producteur de Ministère Ämer, Alexis Ouzani, qui y pose ses guitares et ses productions.

Discographie Cubanito 20.02
Soy Cubanito, 2003, Matame, Pideme - Miente A Lo Cubano - Tocame

Le charisme du groupe est dû à l’alchimie parfaite que développe ce trio, toujours prêts à faire la fête, séduire les filles et jouer leur musique mutante et métisse. Si le reggaeton, catégorisé comme le son des bad boys à Cuba, a fini par passer à la radio, c’est grâce à Cubanito et à des tubes tels que Matame, Soy Cubanito ou encore Pideme.

Après ce coup d’essai, Cubanito 20.02 compte bien le transformer avec le toujours difficile deuxième album, Tocame. Cette fois, la présence française est accentuée avec le remix de Miente A Lo Cubano, devenu Mensonge avec le brillant featuring du collectif d’origine capverdienne La MC (pour La Mal Criado, mal élevé en créole capverdien), comptant dans ses rangs Jacky des Nèg’Marrons, Izé, JP et Stomy Bugsy.


Matame - Cubanito 20.02


Cubanito 20.02- Pideme

Cubanito 20.02
A mi-chemin entre rap hardcore, influences latinos bien digérées, guitares majestueuses à la Santana et reggae roots, le style Cubanito n’a jamais été aussi efficace que sur les 12 titres de cet album audacieux et mélodieux à la fois, synthèse de toutes les influences de ce groupe hors norme promis à un destin international. Oubliez la « Gasolina » façon « Macarena » et le reggaeton fatigué diffusé sur les FMs paresseuses pour découvrir Cubanito 20.02, un trio de jeunes rebelles prêt à chanter pour le monde entier.
Le reggaeton cubain a désormais un nom et un son : Cubanito 20.02.