Ernesto Che Guevara - Cubalatina

Alberto Korda



Alberto Korda, photographe du Che

Alberto KordaErnesto Che Guevara, Séduisant guérillero coiffé d'un béret étoilé, cheveux longs et barbe en broussaille perdus dans les volutes de fumée de son cigare, l'îcone de la révolution...
Le photographe, dont la photo de Che Guevara avait fait le tour du monde, Alberto Korda, était l'auteur du plus célèbre portrait du guérillero argentin, en béret noir frappé de l'étoile de commandant de la Révolution cubaine, les yeux farouches, en blouson et cheveux longs.

Reproduite à des millions d'exemplaires en posters ou tee-shirts, cette photo avait été réalisée lors d'un meeting en 1960. Les droits d'auteur, que Korda était parvenu enfin à obtenir en 1990, ont servi à acheter des médicaments aux enfants cubains.
Korda était photographe pour le journal cubain Revolución le 5 mars 1960 quand il prit le fameux cliché lors des funérailles des victimes du sabotage du bateau nommé La Coubre.

La rencontre avec Che Guevara

Il raconte ainsi l'instant historique :
« Je me trouvais à quelque huit-dix mètres de la tribune où Fidel prononçait un discours et je tenais à la main un appareil à lentille semi-téléphoto, lorsque je vis le Che s'approcher de la balustrade près de laquelle se tenaient Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. » « Je mitraille systématiquement tous ceux qui entourent Fidel.

Che Guevara l'Icône

J'ai l'œil vissé sur le viseur de mon vieux Leica. Soudain surgit du fond de la tribune, le Che. Il a une expression farouche. Quand il est apparu, au bout de mon objectif de 90 mm, j'ai eu presque peur en voyant la rage qu'il exprimait. Il était peut-être ému, ou furieux. J'ai appuyé aussitôt sur le déclic, presque par réflexe. Et j'ai "doublé" la prise mais, comme toujours, c'est la première qui était la meilleure. Il n'est resté que quelques instants et je n'ai pris que ces deux uniques photos. Elles ne sont d'ailleurs pas d'une netteté extraordinaire parce que je n'ai pas eu le temps de faire une bonne mise au point. »



Che Guevara

Les débuts d'Ernesto

14 juin 1928

A Rosario de la Fé, nait Ernesto Guevara de la Serna, petit-fils d'un chercheur d'or en Californie et descendant du vice-roi du Mexique.

29 décembre 1951

Avec Alberto Granado, il traverse toute l'Amérique latine.

12 juin 1953

Il revient à Buenos-Aires pour obtenir son diplôme de Médecine (études débutées en 1947).

7 juillet 1953

Il reprend la route en direction du Pérou et du Guatémala où il forge sa culture marxiste.

26 juin 1954

A Mexico, il propose à Hilda de devenir sa femme.

Juillet 1955

Il rencontre Fidel Castro et fixe une condition à son engagement auprès de lui, reprendre sa liberté de révolutionnaire après le triomphe de la révolution.

28 juin 1956

Dès le début de ses classes de guérillero, il est arrêté avec sa femme et sa fille par la police mexicaine et libéré le 31 juillet.

25 novembre 1956

Il embarque à bord du Granma avec Fidel et 80 hommes. Le débarquement à lieu dans des conditions épouvantables le 2 décembre.

17 janvier 1957

Attaque de leur première cible, la caserne de la Plata.

24 mai 1958

C'est le début de l'assaut final. Fidel regroupe ses hommes et distribue les rôles.

31 août 1958

Il prend la direction de la Havane. Trois mois de jungle inextricable, de marais putrides et de pilonnages incessants de l'armée de l'air cubaine.

28 novembre 1958

Il prend d'assaut avec 400 hommes, un train blindé de 19 wagons réputé imprenable et symbole de la résistance gouvernementale.

1er janvier 1959

Fidel prend Santiago de Cuba, le 3 janvier, La Havane tombe, et le 7, le nouvel État est instauré.

2 juin 1959

Il obtient sa 1ère fonction officielle, ambassadeur itinérent.

8 octobre 1959

Il devient président de l'Institut national de la réforme agraire.

26 novembre 1959

Il est nommé à la tête de la Banque centrale de Cuba.

Le vieil homme et la mer

Le Nobel de littérature dédié au peuple cubain

Bibliographie - Le vieil homme et la merSantiago, un vieux pêcheur cubain n'a ferré aucun poisson depuis quatre-vingt-quatre jours. Laissant son jeune ami Manolin, le seul qui croit toujours en lui, il décide de partir en mer, très loin sur le Gulf Stream, en quête de la prise qui lui vaudra à nouveau l'estime de ses pairs. Loin des côtes, sa ligne se tend enfin. La chance serait-elle de retour ? Santiago réalise très vite qu'il s'agit là d'une prise hors du commun. Toute la nuit, il se laisse entraîner dans l'espoir de l'épuiser. Le second jour, son adversaire, remontant des eaux sombres de la mer, se révèle enfin à lui. Un gigantesque espadon, tel qu'il n'en a jamais vu, jaillit devant lui dans toute sa splendeur. Les espoirs et les craintes du vieil homme se confirment. Il savait déjà que la bataille serait longue, il sait maintenant qu'il y aura un seul gagnant. Le poisson replonge aussitôt comme s'il n'était venu que pour lui lancer un défi...
En 1954 il recoit le Prix Nobel de la littérature et le dédie au peuple cubain. L’écrivain qui avait l’habitude de s’habiller avec une “guayabera”, une chemise cubaine, ne cachait jamais son admiration.”


Le Cocktail Hemingway

Le daïquiri

La légende veut que le Daïquiri, à base de rhum blanc, de sucre raffiné, de citron vert et de glace pilée, ait été inventé par Hemingway et Constantino Ribalaigua propriétaire du Floridita. Hemingway le buvait double et sans sucre, variante qu'il avait baptisé " Papa's Special ".

Bar FloriditaC'est au Floridita qu'il établit son propre record, quinze cocktails dans la même soirée.
Il ne voulut se séparer du Floridita et de son Daiquiri. Il arrivait chaque matin aux environs de 10 heures. Il s'installait sur son tabouret, et il demandait à son chauffeur de lui acheter le journal au Plaza Hôtel à cent mètres du Floridita.

Le vieil homme et la mer d' Ernest Hemingway

Le vieil homme et la mer, Ce roman d'Ernest Hemingway a été publié en 1952 sous le titre The Old Man and the Sea. Ernest Hemingway obtiendra, en 1954, le prix Nobel de littérature.

Il y a 50 ans, la mort d'Hemingway

Le sang est plus épais que l'encreDans ce roman-hommage à Hemingway, Jim, la quarantaine passablement désabusée et un rien cynique, joue le rôle du "double" moderne du grand Ernest.

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

Cuba sur les pas d'Ernest Hemingway

Ernest Hemingway, lauréat du Prix Nobel de littérature et du Prix Pulitzer, écrivain mythique de par son oeuvre autant que par sa vie. Il a en effet dû vivre avec le suicide de son père, la participation à trois guerres et la dissolution de trois mariages pour écrire ce que d'aucun considère aujourd'hui comme des chefs d'oeuvre : Le Soleil se lève aussi, L'adieu aux armes, Les neiges du Kilimandjaro, Pour qui sonne le glas et bien entendu Le vieil homme et la mer. Découvrez les principaux lieux de la capitale cubaine où l’illustre écrivain américain a laissé son empreinte. Ernest Hemingway eu un réel coup de foudre pour la ville de La Havane dès son premier séjour sur l’ile de Cuba dans les années 30.

50 ans de révolution cubaine

Il était l'un des plus expérimentés parmi les vegueros privés, qui avait amené la production de la cape à un haut niveau de perfection.

Rechercher - Livres