Crise des missiles à cuba



Conflits sur fond de guerre froide à Cuba

Conflits sur fond de guerre froide Tout pays du monde a sa part de conflit... Dès sa naissance, il doit faire face aux problèmes internationaux. Durant les années 1960, un conflit international opposant les deux superpuissances a retenu l’attention du monde entier. Le conflit se déroule à Cuba. L’affaire de la baie des Cochons et la crise des Missiles, sont les deux traits apparents de la guerre froide à la Havane. Pendant cette mésentente, le monde vit sous la menace d’une éventuelle guerre nucléaire.

A la tête de Cuba, Fidel Castro a survécu à 10 présidents et à 13 administrations américaines, avant d'annoncer qu'il renonçait au pouvoir en février 2007.

Le débarquement de la baie des Cochons

Fidel CastroLa victoire de la révolution cubaine en 1959 a amené les États-Unis à créer le blocus économique de Cuba, ce qui n’a fait qu’améliorer la relation entre Fidel Castro et l’URSS. L’arme économique n’ayant pas fonctionné, les États- Unis organisent alors en avril 1961, un débarquement de forces cubaines anticastro à la baie des Cochons. Le débarquement avait pour but de renverser le gouvernement de Fidel Castro, mais il fût un échec total pour les Américains.

La baie des Cochons

Le plan de l’invasion

Baie des cochonsDe plus, de fortes tensions entre le régime de Fidel Castro, arrivé au pouvoir en 1959, et les États-Unis, amenèrent le président Dwight D. Eisenhower à rompre toute relation diplomatique avec Cuba en janvier 1961. Même avant cette date, la CIA (Central Intelligence Agency ) avait préparé les exilés cubains contre-révolutionnaires pour une éventuelle invasion de l’île. Le plan de l’invasion fût approuvé par le successeur d’Eisenhower, John F. Kennedy. Le 17 avril 1961, 1300 exilés, tous équipés d’armes américaines, débarquèrent dans la baie des Cochons sur la côte sud de Cuba. Ils espéraient trouver le soutien de la population locale; ils avaient l’intention de traverser l’île et de se rendre jusqu’à la Havane. L’armée de Castro a pris peu de temps pour stopper les exilés. Le combat dura 2 jours. Le 19 avril tout était fini et on comptait 90 personnes tuées et toutes les autres avaient été faites prisonnières. Cet échec embarrassa Kennedy. Certains lui reprochaient de ne pas avoir apporté le soutien nécessaire à l’invasion et d’autres de l’avoir organisée.

La crise des missiles

Missiles soviétiques

Missiles soviétiquesDéclenchée en 1962, la crise des Missiles est une crise majeure dans la Guerre froide opposant les États-Unis et l’Union Soviétique. Elle a été déclenchée par l’installation à Cuba de rampes de lancement de missiles soviétiques.
En mai 1960, le dirigeant soviétiques Nikita Khrouchtchev promet la protection de l’Union Soviétique au régime révolutionnaire de Fidel Castro à Cuba. En octobre 1962, des photographies aériennes démontrent aux dirigeants américains que les Soviétiques montent des rampes de lancement de fusées nucléaires à moyenne portée.

Le prix de la liberté est élevé. Mais l'Amérique l'a toujours payé

John Fitzgerald Kennedy



John Fitzgerald Kennedy

John Fitzgerald KennedyCes missiles sont capables d’atteindre les grandes villes de la côte Est américaine en quelques minutes. L’existence de ces missiles installés à Cuba ne met pas plus en danger les États-Unis, car ils sont déjà vulnérables par rapport aux missiles à longue portée installés en Russie. Ils voient plutôt le fait de se faire mettre ce types d’armes au bout du nez comme une provocation. Le président John F. Kennedy annonce, en octobre 1962, son intention de placer un blocus maritime pour empêcher l’arrivée de nouveaux missiles soviétiques destinés à Cuba. Kennedy demande à l’Union Soviétique de retirer ses armes placées au nez des États-Unis, à Cuba.
Missiles à cubaLe dirigeant soviétique accepte, le 28 octobre, de démolir les rampes de lancement et de ramener les fusées en Union Soviétique, tout cela après plusieurs jours de négociations avec Kennedy, durant lesquels le monde vivait encore une fois de plus sous la menace d’une éventuelle guerre nucléaire.
Il propose aussi aux États-Unis d’inspecter les sites cubains en garantissant de ne pas envahir l’île. L’accord final des deux dirigeants comporte une clause secrète par laquelle les États-Unis s’engagent à retirer les missiles installés en Turquie. Dès le 12 novembre, les photographies aériennes confirment le démantèlement des sites à Cuba. Le blocus maritime est levé le 20 novembre 1962.

Nikita Khrouchtchev

Le bras de fer psychologique

Nikita KhrouchtchevLe bras de fer psychologique auquel ces deux crises ont donné lieu, par l’ampleur des dangers qu’elles révèlent aux yeux du monde entier, aboutit finalement à un début de détente relative dans la course aux armements. Le premier signe de désarmement sera la signature d’un accord qui limite les essais nucléaires en mer et dans l’atmosphère, le 5 août 1963.

Crises à Cuba

Missiles sovietiquesLa crise de Cuba est sans doute la plus grave de la Guerre froide. Pendant deux semaines, du 16 au 28 octobre 1962, le monde vit une période de danger extrême. Le risque de guerre atomique est même évoqué.

Cuban Missile Crisis



Clouds over cuba

The cuban missile crisis and what might have been

"Clouds Over Cuba," created by The Martin Agency and directed by Erich Joiner and Ben Tricklebank at Tool, is a two-hour project that includes a documentary film and accessible expert commentaries from historian Sheldon M. Stern, Soviet Premier Nikita Khrushchev's son, Sergei, professor Timothy McKeown and author Eric G. Swedin.


Liens

Début de la crise des missiles de Cuba

14 octobre 1962

L'Europe et la crise de CubaUn avion-espion américain prend des photos au large de Cuba. Il découvre qu'une base de missiles soviétiques en construction à quelques miles des côtes américaines. Les missiles sont tout droit dirigés vers les Etats-Unis. Le 22 octobre la nouvelle est rendue publique lorsque Kennedy organise le blocus maritime de l’île et lance un ultimatum à Khrouchtchev, exigeant le démontage des rampes de lancement. Cet évènement marque le début d'une grave crise appelée la "crise de Cuba", où la troisième guerre mondiale fut évitée de peu. Finalement, Khrouchtchev acceptera de retirer les fusées, à condition que les Américains ne débarquent pas à Cuba.

Le blocus maritime

Un strict embargo

Kennedy décide le blocus de CubaLe président choisit un blocus maritime autour de l’île pour empêcher les bateaux soviétiques d’introduire d’autres missiles. Le lundi 22 octobre, à la télévision, John F. Kennedy expliqua aux citoyens stupéfaits, aux Etats-Unis et dans le reste du monde, que l’Union soviétique, « au mépris flagrant et délibéré » de la Charte des Nations unies, avait installé des missiles nucléaires à Cuba. « Le plus grand danger aurait été de ne rien faire »,souligna-t-il, en expliquant qu’il avait ordonné que soit mis en place un strict embargo pour tout équipement militaire offensif embarqué vers Cuba. En même temps, une résolution américaine appelait « au prompt démantèlement et au retrait de toutes les armes offensives stationnées à Cuba, et cela sous le contrôle d’observateurs des Nations unies ».

Les nombreuses vies de Fidel Castro

638 ways to kill CastroLes nombreuses vies de Fidel Castro, découvrez le documentaire "638 façons de tuer Castro"

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

Cuba sur les pas d'Ernest Hemingway

Hemingway et Fidel CastroErnest Hemingway, lauréat du Prix Nobel de littérature et du Prix Pulitzer, écrivain mythique de par son oeuvre autant que par sa vie. Il a en effet dû vivre avec le suicide de son père, la participation à trois guerres et la dissolution de trois mariages pour écrire ce que d'aucun considère aujourd'hui comme des chefs d'oeuvre : Le Soleil se lève aussi, L'adieu aux armes, Les neiges du Kilimandjaro, Pour qui sonne le glas et bien entendu Le vieil homme et la mer. Découvrez les principaux lieux de la capitale cubaine où l’illustre écrivain américain a laissé son empreinte. Ernest Hemingway eu un réel coup de foudre pour la ville de La Havane dès son premier séjour sur l’ile de Cuba dans les années 30.

50 ans de révolution cubaine

50 ans de révolution cubaineAprès le débarquement à Cuba à Bord du "Granma", avec 80 autres membres du M-26 un petit yacht, dans le but de mener une expédition contre Batista. Fidel castro entre victorieusement à la Havane, le 08 janvier 59, il prend les rênes d'un pays meurtri par le dictateur Batista.

Rechercher - Livres