Cubalatina
Recherchez
REPORTAGES A CUBA

Base de Guantánamo

Un Chèque de loyer qui s'élève à 4085 $US

Guantanamo

Il est étonnant de voir qu'il existe une base navale américaine sur l'île de Cuba, la base de Guantanamo, alors que les États-Unis ont rompu tout lien avec la République cubaine et son président, Fidel Castro, depuis le début des années 60.


Base de Guantanamo
Pour comprendre la présence américaine en sol cubain, il faut d'abord savoir que la base de Guantanamo existe depuis 1903, bien avant l'arrivée au pouvoir du régime communiste et le coup d'État de Fidel Castro. C'est ce qui permet aux Américains de détenir ceux que les autorités appellent les «ennemis combattants» à Guantanamo.


23 février 1903 : la base de Guantanamo devient une location à vie pour les Américains
Les Américains sont à Guantanamo pour y rester. En 1934, les États-Unis ont signé avec le gouvernement cubain un bail non résiliable de 99 ans. Le régime de Castro n'y peut rien. Pour marquer son désaccord, le président a déjà retourné au gouvernement américain le chèque de la location annuelle du terrain de la base, un montant qui n'a pas changé depuis 1934 et qui s'élève à 4085 $US.

Si les Américains avaient choisi Guantanamo pour détenir les combattants capturés en Afghanistan, c'est parce que cette base navale américaine offre des conditions de sécurité et d'isolement extraordinaires pour détenir les hommes d'Al-Qaïda et les talibans. Six cent cinquante prisonniers étaient détenus.
Bookmark and Share
Chronologie Guantánamo

1903 - Par traité, les Etats-Unis obtiennent la location à titre perpétuel de la pointe sud de la baie. Le loyer, porté en 1934 à 4 085 dollars, est toujours payé par Washington sous la forme d'un chèque que Fidel Castro n'encaisse jamais.
11 janvier 2002 - Arrivée des premiers détenus en provenance d'Afghanistan.
29 juin 2006 - La Cour suprême statue que la convention de Genève s'applique à Guantanamo.
22 janvier 2009 - Barack Obama signe un décret pour fermer la prison d'ici à un an.


Amendement Platt (1901)
http://www.tlfq.ulaval.ca...>

Base navale nord-américaine de Guantánamo
La «base navale nord-américaine de Guantánamo» occupe 117,6 kilomètres carrés de territoire cubain depuis 1903. Elle remonte à l’«Accord relatif à la location aux États-Unis de terres à Cuba destinées à des stations charbonnières et navales», signé entre le gouvernement nord-américain et le gouvernement cubain, présidé alors par Tomás Estrada Palma, à un moment où notre pays ne possédait pratiquement aucune indépendance du fait que ce qu’on appelle l’amendement Platt, voté par le Congrès de Washington et signé par le président McKinley en mars 1901, avait été imposé à sa Constitution cette même année et que le pays restait occupé par l’armée des États-Unis après que ceux-ci furent intervenus dans la guerre d’Indépendance du peuple cubain contre la métropole espagnole.
Guantánamo, une ville du sud-est de Cuba, Province de Guantánamo, une province dont la capitale est Guantánamo.


Le Docu Fiction, The road to guantanamo

Docu Fiction, Durée : 95mn - Année de production : 2006
Réalisé par : Mat Whitecross, Michael Winterbottom
Avec : Riz Ahmed, Ruhel Ahmed, Ewan Bailey, Steven Beckingham, Osama Bin Laden, Payman Bina, James Buller, George w. Bush, Nancy Crane, Brian Flaherty, Christopher Fosh, Jacob Gaffney, Demetri Goritsas, Farhad Harun, Duane Henry, Mark Holden, Ian Hughes, Asif Iqbal, Shahid Iqbal, Adam James, Sher Khan, Justin Lynch, Martin McDougall, James McNeil, William Meredith, Kieran O'brien, Andre Pitts, Naser Ranjha, Shafiq Rasul, Donald Rumsfeld, Jason Salkey, Jason Schams, Waqar Siddiqui, Mark Sproston, Justin Thomson, Afran Usman, Tom Whitecross
Production designer : Mark Digby
Synopsis :
L'histoire vraie d'amis partis au Pakistan pour un mariage et retenus prisonniers par erreur deux années durant à Guantanamo.
the-road-to-guantanamo...>
Base de Guantanamo(Guantanamo Bay) Bienvenue à Guantánamo Bay, improbable bourgade américaine dans l'île de Fidel Castro.

c'est aussi le seul endroit de toute l'île où vous trouverez une succursale de McDonald's, en plus des Subway, Poulet frit Kentucky et Starbuck's qui s'y sont établis. Le cinéma en plein air et les terrains de sport donnent à la rue principale, l'avenue Sherman, des airs de village américain des années 60. La boutique touristique rassemble les mêmes articles que partout ailleurs: aimants à réfrigérateur, tasses à l'effigie d'un iguane ou d'un palmier, casquettes et vêtements. Mais un simple t-shirt annonçant Guantánamo Bay, avec un drapeau américain et la mention Cuba, illustre parfaitement la contradiction de l'endroit: à cheval sur deux réalités.

Naturellement, les Cubains surveillent cette base avec attention. Une « brigade frontalière », composée par les forces militaires est chargée de garder la frontière entre Cuba et la base américaine. Et l'armée cubaine n'a pas comme objectif de mener des guerres en dehors de ses frontières. Elle tente seulement de préserver sa souveraineté territoriale contre une grande puissance ennemie qui, selon les cubains, tente de détruire la révolution. La population cubaine reçoit d'ailleurs régulièrement des entraînements d'auto-défense.