Sorties Salsa 2016

Recherchez une date de concert

Sorties Salsa Mars 2016

LA DAME BLANCHE et EL HIJO DE LA CUMBIA
Cuba / Argentine

LA DAME BLANCHEQuand le hip hop cubain fréquente l’électro-cumbia argentine ! Yaite Ramos, fille du directeur artistique et tromboniste du Buena Vista, Jesus « Aguaje » Ramos, a baigné toute son enfance dans la musique. À huit ans, elle commence à étudier la flûte classique au conservatoire. Diplômée de l’Ecole Nationale d’Art en 1994 à La Havane, elle décide d’y rester pour découvrir la musique traditionnelle populaire cubaine, le feeling, le jazz, la rumba, la musique afro-cubaine, « la musique de la rue », dira- t-elle. Elle intègre le septet féminin SABOR A MIEL et part en tournée internationale. Installée à Paris depuis 1998, elle devient rapidement l'une des meilleures voix latines de la scène parisienne, et accompagne Alfredo Rodriguez, Rumbanana, Paris Salsa All Stars, Sabor A Son, l’Orchestre du Splendid, entres autres.

Festival Les Suds

Les SUDS, à ARLES, c’est un festival, qui rassemble, chaque année, près de 55000 spectateurs, autour d’une programmation riche de musiques et de créations, de partage et d’émotions, qui tente de rendre tangible l’idée que la connaissance de l’autre est source de richesse et de mieux vivre ensemble. Un festival de Musiques du Monde, c’est une utopie, un arrêt dans le temps et une contraction de l’espace qui permet, 7 jours et 6 nuits durant, de (re)découvrir la beauté du monde, de sa ville, et de son voisin. Mais un festival comme les SUDS, à ARLES, c’est également un travail, tout au long de l’année, depuis 20 ans, sur son territoire, en tant qu’acteur de développement social qui place les Droits Culturels au cœur de son projet, et qui, grâce à des actions de médiation, de sensibilisation et de pratiques artistiques, accompagne, forme et intègre les publics aux politiques publiques culturelles. Les SUDS, à ARLES enfin, revendique le statut d’acteur économique du territoire, comme créateur de richesses, mais également comme moteur, et facteur d’attractivité. Alors, pendant la semaine du festival, nous mettons à profit cet arrêt de temps nécessaire pour convier nos partenaires, nos interlocuteurs du quotidien, à débattre autour de ces questions qui conditionnent, selon nous, toute action culturelle dans le champ public. Merci à tous les participants d’avoir bien voulu considérer notre festival comme le lieu adéquat pour l’épanouissement de leur réflexion !

Lost and Found

Buena Vista Social Club - LOST AND FOUND

Lost and FoundPresque 20 ans après la sortie de l’album originel du Buena Vista Social Club, World Circuit est fier de présenter ‘Lost and Found’ – un ensemble d’inédits de la constellation des "all-stars" de Buena Vista : Ibrahim Ferrer, Rubén González, Cachaíto López, Guajiro Mirabal, Eliades Ochoa, Omara Portuondo et Compay Segundo. L’album originel du Buena Vista Social Club fut enregistré en 1996 pour le label World Circuit par Ry Cooder en sept jours à La Havane. Cette session réunissait beaucoup des grands noms de l’âge d’or de la musique cubaine des années 50, dont certains furent tirés de leur retraite pour l’occasion. L’album connut un retentissant succès aussi inattendu qu’international, au point de devenir l’album le plus célèbre de l'histoire de la musique cubaine. Durant les années qui suivirent, chacun de ces vétérans cubains joua de par le monde devant des foules en extase et ils furent le sujet du film 'Buena Vista Social Club' de Wim Wenders nominé aux Oscars. D’autres disques remarquables suivirent, en particulier les albums solos des chanteurs Ibrahim Ferrer et Omara Portuondo, du pianiste virtuose Rubén González et du bassiste Cachaíto López, ainsi qu’un éblouissant album live enregistré au Carnegie Hall de New York.
Buena Vista Social Club devint une marque de fabrique. Le groupe Orquesta Buena Vista Social Club, où figurent encore plusieurs des membres d'origine, continue de tourner à travers le monde. Ils s’apprêtent à entamer en 2015 leur tournée d’adieu.

Lost & Found

Lost & Found est un ensemble de morceaux inédits, enregistrés pendant les légendaires sessions d’origine et l'exceptionnel bouillonnement musical qui suivit. Tous les titres studio ont été enregistrés à La Havane pour World Circuit pendant la riche période créative qui suivit l’enregistrement de l’album originel. Complété par des enregistrements 'live' datant de la même période, c’est un répertoire incroyable et souvent surprenant que l’on entend sur 'Lost & Found'. Il y a un véritable fil conducteur au sein de ce noyau de musiciens de légende exprimant un esprit de corps que quiconque ayant aimé le Buena Vista Social Club reconnaitra et appréciera.

Cumbia ya!

Samedi 12 mars 2016 à l'Hermitage

Cumbia ya! La Mecánica del porroUne ambiance de bal colombien restituée par onze musiciens français et argentins, pour danser au rythme métissé de la cumbia cuivrée des années 50. Ils sortent un album, La Mecánica del porro.

La Mecánica del porro

Nourris par le jazz du début de siècle et fidèles à l’héritage du grand compositeur Lucho Bermúdez, les musiciens de cet ensemble ont su malaxer la tradition d’antan pour nous offrir un résultat moderne et actuel aux douces saveurs d’autrefois. Rares sont les formations européennes qui ont acquis le renom de Cumbia Ya!, au cours de ces 12 dernières années la Cumbia, expression populaire par excellence en Amérique Latine a trouvé sa place dans les programmations des scènes nationales françaises, ainsi le Théâtre de Caen, le Festival International de Besançon ou l’Opéra de Lyon, ont fait confiance à cet orchestre qui manie avec justesse aussi bien les aspects populaires que l’élégance de l’écriture de cette musique encore méconnue sous le format d’orchestre. De plus en plus séduits par les compositions dans le style des grands big bands de début de siècle, « La Mecánica del Porro » est un dernier hommage aux perles rares qui ont su constituer la colonne vertébrale des concerts de Cumbia Ya! durant toutes ces années. Une photo instantanée du répertoire qui a consolidé la renommée de cet orchestre devenu un classique de la musique colombienne dans le monde.

Paquito D'Rivera, entre Cuba et le Brésil

Song for Maura : "Meilleur Album Latin Jazz ” au 56eme Grammy Awards.

Song for Maura"Song for Maura" de Paquito D'Rivera est un hommage à sa mère et à son profond dévouement. Le clarinettiste et saxophoniste cubain n'a jamais caché son engouement pour le Brésil. Depuis son arrivée aux Etats-Unis, il s'est fait un point d'honneur de collaborer avec des musiciens brésiliens de tous bords, que ce soient les figures du jazz brésilien ou de la musique populaire. Sur "Song for Maura" il est accompagné par un trio de jazz contemporain de Sao Paulo, le Trio Corrente.

Los Van Van

Una Maquina !

Los Van Van45 ans et au top de sa forme ! Nous avons déjà goûté à la bousculade pour assister au concert en mai passé, VAN VAN revient avec beaucoup d’énergie pour ceux qui voudront remettre ça et pour ceux qui n’avaient pas eu leurs places, dans une salle comble ! La qualité et le prestige de l’orchestre n’ont plus besoin d’être soulignés. Una Maquina !
LOS VAN VAN... mais qui ne connait pas? Ce sont des tubes et surtout les maîtres absolus du SONGO, genre crée par son directeur Juan. VAN VAN est à la pointe de la constellation de stars cubaines de la musique populaire. Ils décoiffent, font école et font l’histoire. Dit dans un seul mot : INCONTOURNABLES !



Do You Speak Djembé ?

Do You Speak Djembé ?

L’orchestre hétéroclite, constitué par les djembé drums, la kora, les dunduns, les balafons, les instruments traditionnels africains, ainsi que des synthétiseurs, une batterie et un quatuor de saxophones, amène les coeurs du public à battre à l’unisson. Tous entrent dans la musique pour parler le seul langage du djembé. Les percussions créent une énergie positive et transportent les spectateurs dans une transe jubilatoire qui leur fait instinctivement oublier leurs inhibitions.
Issu de la rencontre entre deux mondes : un orchestre symphonique et un groupe de musique africaine, le spectacle « do you speak Djembé » est non seulement un mélange hétéroclite d’instruments, de tonalité, et de cultures différents, mais aussi un étonnant show interactif qui métamorphose tous les spectateurs en percussionnistes d’un soir.