Roberto Fonseca

l'Album Yesun

CubalatinaCubalatina
Roberto Fonseca, Yesun

Roberto Fonseca en trio – épaulé du batteur Raúl Herrera et du collaborateur de longue date Yandy Martínez-Rodriguez à la contrebasse – façonne les 13 compositions originales du nouvel album Yesun. Disponible depuis le 18 Octobre 2019, cet album inclue des invités prestigieux tels le saxophoniste récompensé aux Grammy Awards Joe Lovano, le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf et la star montante du rap cubain Danae Suarez. Les sons de claviers rétro-modernes, les rythmiques organiques africaines ou électro et les samples complètent Yesun.

Roberto Fonseca

Nommé en 2012 pour un Grammy avec son album Yo

Roberto Fonseca, Yo

Mélange de traditions et d'expérimentations

La rencontre d’un pianiste et d’une voix. Consacré dans les domaines du jazz, de la musique traditionnelle et des nouvelles tendances urbaines, Roberto Fonseca prouve aujourd'hui qu'il est tout cela à la fois, mais aussi bien plus encore. Son album YO est une invitation à un voyage exploratoire entre ses racines africaines et leurs multiples expressions sur les deux rives de l'Atlantique.

Roberto Fonseca

Fatoumata Diawara & Roberto Fonseca

CubalatinaCubalatina
Roberto Fonseca, At Home

l'album At Home

La rencontre d’un pianiste et d’une voix. Consacré dans les domaines du jazz, de la musique traditionnelle et des nouvelles tendances urbaines, Roberto Fonseca prouve aujourd'hui qu'il est tout cela à la fois, mais aussi bien plus encore. Son dernier album YO est une invitation à un voyage exploratoire entre ses racines africaines et leurs multiples expressions sur les deux rives de l'Atlantique.

Hommage aux racines noires de Cuba

l’ex-pianiste du Buena Vista Social Club

l'aventure Buena Vista, Roberto FonsecaÉttoile du jazz cubain à 37 ans à peine, l’ex-pianiste du Buena Vista Social Club est déjà l’un des héros de la musica habanera. C’est Ibrahim Ferrer qui le prit sous son aile alors qu’il était encore en train d’apprendre la musique à La Havane, puis au sein du Buena Vista… Le jeune musicien pouvait-il rêver parrain plus attentif et plus expérimenté ? Depuis, Roberto Fonseca a imaginé sur ses albums une musique moderne à la croisée du jazz, de la tradition cubaine, du hip-hop, de l’électro et de l’Afrique. Il collabore régulièrement avec la chanteuse malienne Mamani Keita (il était avec elle, en quintet, au festival de Samois-sur-Seine en 2012), avec Hank Jones ou le Malien Cheikh Tidiane Seck, et enfin avec le duo électro world de Marc Minelli (album Electro Bamako). Fonseca explore aujourd’hui une nouvelle dimension sonore, un métissage plus profond encore. Le pianiste mêle savamment les instruments traditionnels mandingues ou cubains et l’électronique pure en hommage aux racines noires de Cuba.


Akokan (cœur ouvert en yoruba)

Roberto Fonseca vous convie à un voyage qui franchit les frontières de son pays.

l'aventure Buena Vista, Roberto FonsecaAkokan prolonge la destinée du pianiste en convoquant dans les mythiques studios Egrem de La Havane les musiciens avec qui il joue depuis des années. Jazz aux sonorités latines ou imprégné de rythmiques funk, cette douzaine de plages instrumentales ne manquent pas de souffle lyrique. Roberto Fonseca vous convie à un voyage qui franchit les frontières de son pays. Ce rêve le fait tourner partout dans le monde, avec plus de quatre cents concerts dans le groupe d’Ibrahim Ferrer aux côtés de Cachaíto López, Guajiro Mirabal et Manuel Galbán. Le talent de Fonseca et sa présence captivent sur scène.


Santería cubaine : la culture Yoruba

Sa relation à l’Afrique et à la culture yoruba

Culture yoruba, Roberto FonsecaSa relation à l’Afrique et à la culture yoruba en particulier, elle fait partie intégrante de son héritage familial. Sa grand-mère paternelle lui a transmis sa foi pour le culte des ancêtres de la Santería cubaine. Une connexion que le pianiste a choisi d’approfondir en conviant de nombreux musiciens africains à ses côtés. "J’avais toujours rêvé de voir ce que pouvaient donner mes compositions interprétées avec des musiciens africains de ma génération". C’est un honneur d’avoir pu compter sur Baba Sissoko.
Une quinzaine de musiciens, instrumentistes ou chanteurs, participent à la production de YO. Outre les Africains cités et les Cubains Ramsés Rodríguez et Joel Hierrezuelo, deux proches collaborateurs de Fonseca depuis des années, le bassiste Étienne M’Bappé et le guitariste Munir Hossn contribuent à la richesse du projet, sur lequel figurent également Faudel et le chanteur sénégalais Assane Mboup d’Orchestra Baobab et l’artiste de « spoken word » Mike Ladd. Gilles Peterson, partenaire privilégié de Fonseca depuis leur rencontre sur le projet Havana Cultura, apporte son expertise à la co-production de deux titres.
Yannis Ruel.