Los Van Van

l'Album la Maquinaria

CubalatinaCubalatina
Los Van Van, la Maquinaria

Deux ans après la sortie d' “Arrasando“, Juan Formell était de retour avec cet album intitulé “La Maquinaria” et ses deux titres phares: “Final” et “Mis Santos son Ustedes“, sans oublier les nouvelle versions très réussies des classiques “Eso que anda” et “Recibeme”. Juan Formell, fondateur du groupe, expliquait que le but était « d’offrir une rétrospective du parcours du groupe et de récupérer une sonorité initiale ».

Los Van Van

Le plus prestigieux groupe cubain

CubalatinaCubalatina
Los Van Van, Arrasando

Arrasando

Depuis plus de 45 ans, cette formation musicale cubaine de 16 artistes guidée par le regretté Juan Formell qui impressionnait par l’harmonie de ses mélodies, l’originalité de ses rythmes et la beauté de ses textes. Les changements de musiciens au fil des ans n'y ont rien changé... ces maîtres à jouer, véritable trésor de la culture nationale cubaine, La formation de Juan Formell avait fêté ses 40 ans avec "Arrasando", un bon cru dont plusieurs titres sont devenus des classiques. l'album Arrasando est riche et subtil, bien qu'inégal. La révélation est "Lele", l'un des chanteurs - qui trouve des titres à la mesure de son talent, comme "Me Mantengo".

Le Songo

Digérant les rythmes de la pop-music, Los Van Vanc inventent le Songo

CubalatinaCubalatina
Los Van Van, Songo

Redécouvrez l'Album Songo

Depuis leurs débuts, Los Van Van naviguent de succès en succès avec quelques vingt disques et plus de150 thèmes différents. Digérant les rythmes de la pop-music, ils créent alors le Songo. Un cocktail terriblement équilibré : ancêtres africains, rythmes latinos, une mesure de Benny Moré, un trait de musique brésilienne, avec une dose de rock, mélangé par une quinzaine de musiciens à la technique sans faille. Leurs concerts les a amenés sur les scènes du monde entier, et à Cuba, ils sont des stars. Devenus les grands de la scène cubaine, ils rivalisent d'invention et doivent se renouveler sans cesse pour garder leur titre.

Los Van Van, La Maquina

Juan Formell y los Van VanLa Maquina » (La machine). La structure de base du groupe est celle de la charanga, mais modernisée avec l’ajout de trombones, guitare et basse électrique, synthétiseur et batterie dont le musicien de cette dernière n’est autre que Samuel Formell. Mais « papa » veille au grain. Samuel est aujourd’hui au commande de la direction du groupe.

Juan Formell

La structure de base du groupe est celle de la charanga

Los Van Van, Juan Formell« Los Van Van » a été créé par le bassiste Cubain Juan Formell en 1969, ancien membre de l’orchestre d’Elio Reve, qui sera rejoint par un autre membre de cet orchestre, Cesar « Pupy » Pedroso. « Changuito», percussionniste du groupe, a inventé le rythme appelé « songo » qui évoluera vers la « timba », qui est le principal style musical que joue actuellement « Los Van Van ». Le groupe porte l’élogieux surnom de « Les rolling stones » de la salsa. Mais les Aficionados parlent d’eux comme » El tren » (le train).


l'Album Chapeando

Le coup d’éclat de Los Van Van

Chapeando, Los Van VanIl est certain que le départ de la plupart des membres fondateurs fût une drôle d’épreuve pour ce groupe. En effet, Cesar « Pupy » Pedroso, Pedrito Calvo, Changuito, Angel Bonne sont à ce jour partis pour rendre possible l’expression de leur propre musique… « Chapeando » signifie « débroussailler », toujours donc cette idée de précurseur… Angel Bonne est invité sur le disque et Pupy et Changuito étaient au concert donné pour le 35ème anniversaire de Los Van Van à La Havane.


Timba ou salsa cubaine

Une formidable légende vivante

The Best of Juan Formell Fondé en 1969, par le bassiste et compositeur Juan Formell - LOS VAN VAN est une formidable légende vivante de la musique cubaine contemporaine. Accompagné de José Luis Quintana, dit "Changuito" et Cesar "Pupy" Pedroso, ils inventent le "Songo" : rythme cubain dérivé du son, il est le prédécesseur de la "timba" ou "salsa cubaine", une sorte de "salsa-son", mais avec un son cubain. Changuito participera au développement du style à La Havane, qui sera repris par d’autres percussionnistes et groupes comme Ritmo Oriental, Los Latinos, Los Reyes 73, Grupo Irakere... N'ayant pas peur d'expérimenter, ils ont ajouté à leur son "Charanga" des trombones, synthétiseurs, basse électrique, boîtes à rythmes et des violons, et jouent à mélanger les styles contemporains non latins comme le jazz, le rock ou le funk vers une pop cubaine..