Manu Chao



Globe-trotter et artiste

Manu Chao conjugue depuis longtemps la musique et les voyages. Embarqué comme leader dans l'aventure de la Mano Negra, il a par la suite, suivi un chemin plus personnel qui l'a ramené instinctivement vers ses racines latines. Il sillonne le monde en long, en large et en travers s'abreuvant des cultures et de la musique...



Baionarena

Musique et Voyages

La RadioLina

Après La RadioLina qui s’est classée à la première place des meilleures ventes d’albums en Europe, devançant même Back to Black d’Amy Winehouse et Life in Cartoon Motion de Mika, Manu Chao avait sorti le 31 août 2009 Baionarena, un album live enregistré dans les arènes de Bayonne pendant l’été 2008.

Les débuts, rockabilly teinté de rhythm'n'blues

Manu ChaoManu Chao est né le 21 juin 1961 à Paris, de parents espagnols. Son père Ramon est journaliste. Le jeune Manu passe son enfance à Boulogne-Billancourt, puis à Sèvres en région parisienne. Ses heures de liberté sont occupées par des parties de foot avec ses copains, fils d'ouvrier de l'usine Renault proche de là. Il passe aussi beaucoup de temps à écouter de la musique, de Chuck Berry ou des chants révolutionnaires espagnols, ses goûts étant tout à fait éclectiques. Marqué par les concerts du groupe anglais Clash, Manu se lance dans la musique en montant un groupe de rockabilly teinté de rhythm'n'blues, les Hot Pants en 85.

La scène rock alternative hexagonale est alors en pleine expansion et voit émerger des groupes comme les Beruriers Noirs ou les Garçons Bouchers. De nombreuses salles (peu conventionnelles) sont ouvertes : bars, squats ou usines désaffectées sont autant de lieus qui permettent au public en mal de nouvelles sonorités de s'éclater. Manu appartient aussi à Los Carayos, autre groupe rock qui se fait une petite réputation dans le milieu.

Rock alternatif

En 87, les choses s'accélèrent avec la formation autour de Manu Chao, de la Mano Negra. En juin 88, c'est la sortie du premier album du groupe intitulé "Patchanka". L'aventure dure quatre ans. Des disques, de nombreux concerts en France et à travers le monde constituent le quotidien du groupe jusqu'en 94, date de la séparation.
Ensuite, Manu Chao va s'installer pendant deux ans à Madrid en Espagne. Il rassemble autour de lui plusieurs musiciens et forme Radio Bemba, groupe avec lequel il tourne beaucoup. Il se balade aussi en Amérique du Sud, où la Mano avait déjà fait de nombreux séjours. L'expérience collective passée, Manu Chao envisage dorénavant les projets sous un nouvel angle : jouer solo en sollicitant la participation d'autres artistes issus de milieux, de pays et d'horizons différents. Il collabore avec des groupes comme Tijuanano au Mexique, Skank au Brésil ou Todos Tus Muertos en Argentine.

Succès en solo

Manu ChaoC'est la culture de la rue et des bars qui motive la nouvelle production discographique de Manu Chao. En effet, il sort en avril 98 "Clandestino", album de "bidouillages" sonores et musicaux qu'il a réalisé grâce à l'usage d'un petit studio d'enregistrement portatif, trimbalé avec lui et sa seule guitare. Cela donne un album très "roots" aux rythmes latinos, loin du rock de la Mano Negra.

Ce retour aux racines s'effectue aussi par le biais de textes écrits en espagnol. On découvre un auteur assez désabusé : "Solo, voy con mi pena" (seul, je pars avec ma peine) comme dans le titre "Clandestino", "Je ne t'aime plus" (un des deux titres en français) ou "Malegria" (qu'on pourrait traduire par maljoie).

Clandestino

Véritable carnet de voyage Clandestino"est une oeuvre vraiment personnelle, presque intime. Le disque suit son chemin tranquillement et apparaît à la fin de l'année 98, comme une des meilleures ventes d'albums en France ainsi que comme une des productions françaises les plus vendues à l'étranger. En février 99, il reçoit la Victoire de la Musique pour le meilleur album de musique du monde et de musique traditionnelle de l'année.





Proxima Estacion Esperanza

Toute la musique de Manu Chao >


Homme de nulle part

Riche de toutes ses expériences, Manu Chao participe aussi à plusieurs projets associatifs d'envergure : le premier, la Caravane des Quartiers fut créée en 1989. Déjà impliqué avec la Mano Negra depuis le départ dans ce festival itinérant qui organise des fêtes dans les cités, Manu travaille régulièrement avec l'organisation de cette association, emmenant même la Caravane jusque dans son pays d'origine, l'Espagne.
Le second projet n'est autre que la préparation de la fête du passage de 99 à l'an 2000.

"La feria de las mentiras" (la foire aux mensonges) est le titre donné à ce spectacle qui devrait avoir lieu à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Au printemps 2000, Manu Chao repart en tournée à travers l'Amérique du sud. Toujours absent des scènes françaises où le réclament pourtant de nombreux aficionados, il retrouve une nouvelle fois les pays latinos qu'il affectionne particulièrement. Mexique, Equateur, Bolivie, Chili et Argentine sont les points clés de cette tournée. En outre, Manu fait un passage triomphal à Lima au Pérou où il n'était pas venu depuis 1989. Après trois ans d'absence, Manu est enfin de retour en 2001 avec plusieurs concerts en France, avec Proxima Estacion Esperanza,.

Radio Bemba Sound System

Pendant deux ans,
Manu Chao et son groupe, le Radio Bemba Sound System, ont sillonné le monde. Après plus de 100 concerts, le groupe est devenu une redoutable machine live. Cet album live a été enregistré lors de concerts parisiens en septembre 2001...



Cubaton All Stars

Site web officiel de Manu Chao

Site web officiel de Manu Chao >>

Un road-trip de 5 ans et une bio graphie !

Clandestino

Ce livre reprend cinq années de tournée mondiale. Peter Culshaw a sui vi Manu Chao à travers le monde pour écrire une biographie et un carnet de tour née dans le même livre. Le biographe revient sur les étapes marquantes de la vie de Manu Chao : de sa jeunesse en banlieue parisienne à sa carrière internationale, du succès de " Megus Tas Tu " aux concerts dans des stades pleins à craquer, en passant par les années Mano Negra ou son enga gement politique... Manu Chao a lui-même pris part à ce livre en se confiant à Peter Culshaw lors d'entretiens inédits. Le résultat : une biographie fascinante d'un artiste international côtoyant les plus grands mais à l'écoute des plus miséreux. " Peter Culshaw est un Indiana Jones de la world music. " Malcolm McLaren " C'est brillant. Vraiment. Toute la construction du livre fonctionne à merveille. Le récit est vivant. J'ai adoré les digressions et j'ai beaucoup appris. " Caspar Llewellyn Smith, The Guardian " Manu Chao était un chieur à l'âge de quatre ans. Il l'est toujours. " Gabriel García Márquez.


A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

Calle 54 le livre