Le paradis sous les étoiles



70ème Anniversaire du Cabaret Tropicana

HAVANA, CUBA - le 28 décembre 2009: Les danseurs préparèrent un show pour célebrert le 70ème anniversaire de la création du Cabaret Tropicana 1939 - 2009. le 28 décembre 2009 à La Havane, Cuba.
Le Tropicana fut le "paradis sous les étoiles". des grandes figures de la musique cubaine, de Perez Prado, le roi du mambo, à Benny Moré, Rita Montaner, Bola de Nieve, Celia Cruz, Xavier Cugat et Carmen MiCabaret Tropicana 1939-2009randa qui y côtoyèrent Nat King Cole et Joséphine Baker, ainsi que les apparatchiks venus d'Union soviétique avant la chute du mur. Aujourd'hui, 200 danseurs perpétuent le traditionel ballet. Un show à la sauce cubaine.



Les cabarets de La Havane

Quartier de Marianao dans les années 50 à Cuba

Hotel Habana RivieraLe 31 décembre 1939, quand la vieille europe vivait des jours sombres. Cette nuit là dans les caraïbes, dans une aristocratique propriété du quartier de Marianao aux environs de la Havane, on inaugurait un nouveau cabaret en plein air qui prétendait détenir la suprématie des lieux de divertissements de la Havane. Un cabaret appelé "le Tropicana", inauguré plus de dix ans auparavant, sous le nom " Beau site ", restera un lieu culte de la Havane des années 50.
Au bord de Malecon, il y a le Palacio de la Salsa, haut lieu de la salsa, qui était proche du Habana Riviera. Ce grand ensemble hôtelier a été construit en 1957, juste avant la révolution castriste, par Meyer Lansky, "le parrain juif" que le dictateur Fulgencio Batista avait chargé de gérer les affaires locales de la Mafia. Transformé en cabaret, le Palacio de la Salsa continue cependant d'accueillir le groupe turbulent NG La Banda ou le chanteur Manolin "el Medico".

Le Sans-souci

Les autres grands cabarets de La Havane

Cabaret Sans-SouciSon fondateur est Victor Correa, d'origine Italo-Brésilienne, ancien propriétaire du cabaret Eden Park, lieu fréquenté par les noctambules et futur Zombie Club. Un an après la première inauguration, le Beau Site est rebaptisé Tropicana, chanson du même nom composée par Alfredo Brito.
Personne ne pense que le Tropicana puisse un jour rivaliser avec le Sans-Souci ou le Montmartre, les deux autres grands cabarets, concurents du Casino Nacional, du Summer Casino, du château Madrid autres lieux de prestige.

Les débuts du Tropicana

Rita Montaner et Chano Pozo

Rita MontanerLe Tropicana est loin d’avoir les fastes qu’il déploiera par la suite. Il est installé dans la Villa Mina, une oasis de verdure tropicale de presque quatre hectares, située dans la proche banlieue de Marianao. Son premier spectacle "Congo Pantera", le Tropicana lance, en même temps que le Sans-Souci, une période de spectacles éxubérants. Le show inclu la chanteuse Rita Montaner, au sommet de sa popularité, l’immense pianiste Ignacio " Bola de Nieve " Villa et le fameux percussionniste Chano Pozo. La chorégraphie est réalisée par le Cubain Julio Richards, et par le danseur étoile David Lichine, des Ballets Russes de Monte-Carlo. Tatiana Leskova, la pantera du show, et Paul Petrof, arrivés à Cuba dans le ballet du colonel Basil, font également partie de la troupe.

Tropicana Shows

Rodney "El Mago" Directeur Artistique

Affiche Tropicana Roderico Neyra, qui plus tard, sous le pseudonyme de Rodney " El Mago " va devenir le directeur artistique le plus influent du pays, y tient un rôle secondaire.
Après avoir travaillé pour le Sans-Souci, Rodney est embauché par le Tropicana, où il restera quinze ans et produira une multitude de spectacles qui assureront la renommée mondiale du cabaret, comme " Omelen-ko ", " Vodù Ritual ", " Bahiondo ".

L'âge d'Or de la Musique cubaine

Franck Sinatra, Stan Getz clients fidèles du Tropicana

La Havane avant CastroArmando Romeu élabore les arrangements de toutes ces productions. Son prestige le rend vite indispensable à tous les autres chefs d’orchestre en quête de bons musiciens locaux. Tito Puente partage souvent la table d’Armando, tandis que Benny Goodman et Stan Getz se rendent au Tropicana, à chacun de leurs passages à la Havane. Franck Sinatra, roi du show-business de Las Vegas, devient un client fidèle..

Rosita Fornes

Diva cubaine, sex symbol des années 50'

Rosita FornesL’une des plus grandes stars des scènes musicales cubaines, celle dont la carrière est la plus longue, n’est pas une brune danseuse ou chanteuse de mambos, congas, rumbas ou autres rythmes tropicaux, mais une pin up blonde hyper sophistiquée, comparée à Marilyn Monroe , dotée d’une voix de soprano, dont le répertoire se composait davantage d’airs d’opérette et de standards internationaux que de congas ou salsas. Véritable sex symbol dans les années 50 et 60, dotée d’une indéniable présence, Rosita Fornes a déchaîné les passions notamment pour son silence sur le régime castriste. Elle continue d’être respectée dans son pays.


Liens

Sortir à Cuba

Musique cubaine, l'Age d'or

Havana Before Castro

Havana Before CastroPeter Moruzzi, nous offre un livre, "Havana Before Castro". Illustré par de nombreuses photographies d'époque, cartes postales, brochures publicitaires et autres. Un livre qui présente Cuba avant Castro, au temps ou l'île était le terrain de jeu des riches américains, Une destination tropicale populaire avant l'accession au pouvoir de Castro. Cuba était devenu un haut lieu du plaisir et de la corruption.

Bebo Valdes

Bebo Valdes y su OrquestaBebo Valdes a vécu quelques mois en Haïti, la consécrations arrive en 1947 : on lui propose de devenir le pianiste et arrangeur attitré de l’Orchestre du Tropicana, le cabaret le plus réputé de La Havane, véritable temple de la musique cubaine. Pendant dix ans, il dirige parallèlement deux autres groupes : les Havana All Stars et La Orquesta El Sabor de Cuba avec lesquels il se livre à toutes les innovations musicales. La direction musicale sera la vraie passion de Bebo Valdés.

Nat King Cole

Hotel InglaterraEntre 1958 et 1962, Nat King Cole avait enregistré trois albums en espagnol : "Cole Espano", "A Mis Amigos", et "More Cole Espanol". Bien que chantés phonétiquement (aidé par Bebo Valdes alors chef d’orchestre du Tropicana célèbre cabaret de la Havane), ils avaient permis au crooner de conquérir le coeur du public latino.

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

Havana Then and Now

Havana Then and NowFondée en 1519 comme une ville portuaire au service de la flotte Espagnole en provenance du Mexique et ud Pérou, La Havane fait partie du vaste empire colonial espagnol. Des grands exemples d'architecture coloniale espagnole survivent aujourd'hui. Des dizaines de photographies d'archives de La Havane au milieu du 20ème siècle sont présentées ici en face de photographies contemporaines, dépeignant une belle ville en cours de restauration et qui a du mal à retrouver ses jours de gloire.

Roots Of Mambo

Roots Of MamboLe Mambo – encore appelé Afro, Cubop ou Latin jazz – est le fruit d’un mariage entre les musiques afro-cubaines et le jazz américain. Il prolonge les années swing aux Etats-Unis avant d’évoluer vers le be-bop. Cocktail explosif de gaieté, musique plantureuse entre toutes, le Mambo procure un irrésistible sentiment de chaleur teintée de nostalgie pour les années dansantes auxquelles il est lié.

Tropicana Nights

Tropicana NightsLe Tropicana ouvert en 1939 à la Villa Mina, un domaine dans la banlieue de La Havane avec des jardins tropicaux luxuriants. Il est devenu l'emblême de la vie nocturne à Cuba. Martin Fox l'a repris en 1950, le chorégraphe Roderico "Rodney" Neyra met en scène des shows spectaculaires sous les arches de Cristal, voûtes en béton survolant une scène couverte. Retracer l'évolution de ce "paradis sous les étoiles" dans le contexte de la culture cubaine et la politique pré-castriste de Cuba. Rosa Lowinger entrelace les histoires personnelles d'Ofelia Fox, qui se souvient: «C'était une vie en musique. Quoi de mieux?".