Cubalatina
Recherchez
MUSIQUE CUBAINE - GROUPES CUBAINS

Orlando Maraca Valle

Descarga Total

Orlando "Maraca" Valle



Orlando Maraca Valle

Orlando Maraca ValleNé à la Havane en septembre 1966, issu d'une famille de musiciens, il étudie la flûte des l'âge de 10 ans au conservatoire supérieur de La Havane. En 1988, Maraca rejoint le célèbre groupe cubain Irakere, fondé par Chucho Valdes et Paquito D'Rivera, en tant que flûtiste, clavier, compositeur et arrangeur. Il partage alors la scène avec Dizzy Gillespie, Paquito D'Rivera, Herbie Hancock, Tito Puente ou Chick Corea, et joue dans les plus grands clubs et festivals pendant six ans. Maraca jouit alors d'une reconnaissance internationale et acquiert une grande maturité musicale qui le conduit a quitter Irakere en 1974.

En 2002 à Paris, Maraca et son groupe ont realisés un concert extraordinaire au New Morning, et dans le cadre du festival Habana Jazz Plaza 2002, ils ont offert un concert tout à fait exceptionnel le dans la grande salle du Teatro Nacional avec en invités spéciaux le groupe de rumba Yoruba Andabo, un des meilleurs concerts du festival.

En concert au New Morning le 14 Juin 2012

Nommé plusieurs fois dans la catégorie « Meilleur album de musique populaire Cubaine » et « enregistrement de l'année » lors des Prix CUBADISCO à Cuba ; Nommé « Meilleur album Salsa» aux Prix Grammy's Américains ; Meilleure vente dans le top 15 de la revue Billboard catégorie « Musique Tropicale » ; Meilleur Flûtiste de « Timba » de l'année aux Etats-Unis...
Les plus grands festivals salsa, jazz et world-music du monde entier le programment depuis près de 15 ans... Maraca, c'est LE concert salsa, timba, son et jazz afro à voir et à revoir avec toujours plus de plaisir. Sa musique est un cocktail d'énergies et de fusions qui mélange les improvisations les plus jazzy aux éléments les plus dansants de la musique populaire Cubaine.

Discographie
Quatre disques avant ¡ Tremenda Rumba ! (Ahi Nama/Warner Jazz, 2002) en tant que soliste à son actif : " ¡ Descarga Total ! " (Ahi Nama/Warner Jazz, 2000), " ¡Sonando! " (Ahi Nama,1998), " Havana Calling " (Qbadisc/BMG, 1996) et " Fórmula Uno " (1995), ainsi que 2 video-clips, chacun d'entre eux ayant été récompensés par différents prix lors de concours nationaux à Cuba, et acclamés par la critique cubaine et internationale.
Artistes

ORLANDO "MARACA" VALLE (Flûte)
LAZARO LORENZO REYES LOPEZ (Trompette)
EDUARDO MARTINEZ OFARRIL (Trompette)
ANDRES PEREZ (Saxophone)
ALAIN STIVENS FLORES (Voix)
ALEXEI MOISES SANCHEZ MESA (Voix)
TEDDYS FUENTE JAY (Basse)
EDUARDO RAMOS HERNANDEZ (Batterie)
RAFAEL VALIENTE (Percussions)
ANDY RUBAL BELLO (Piano)


¡ Tremenda Rumba !
Suite à une rencontre avec le peintre Salvador Gonzàlez, ils créent ensemble le Projet Maraca. Il ne s'agit pas seulement d'un opus musical, mais d'une fresque visuelle et sonore au coeur de la culture afro-cubaine. ces mélanges font de ce dernier album, un recueil de sons et d'images qui font de son dernier disque " ¡ Tremenda Rumba ! " un hymne à la salsa pure (Castigala, Pura Ilusion, Se te acabo la rumba, Yo bailo de todo), d'autres influences sont présentes avec le titre Caramelo o quilo ou Cuba en carnaval, les percussions reprennent le dessus ainsi que les voix africaines.

Soy yo !

Maraca Valle démarre brillamment sa carrière solo en produisant, dirigeant, composant 'Pasaporte' réunissant les percussionnistes cubains Tata Guines et Anga Díaz. Grâce à son travail sur cet album, il remporte le grand prix national cubain qui le consacre meilleur album de l'année 1994. Il gagne le même prix l'année suivante avec son premier album solo 'Formula Uno'.

Orlando Maraca ValleEn 1996, il monte son propre groupe 'Maraca & Otra Visión', fidèle à son désir de fusion, de jazz, de latinité. Ils seront la révélation du festival Habana Jazz Plaza 96 et partent en tournée dans quelques-uns des plus grands festivals européens (Montreux, La Villette, Les Escales de St Nazaire, MIDEM, Festival International de Rome, ...).

Depuis, Maraca à participé comme invité, compositeur ou arrangeur a de nombreux projets discographiques : Cubanísmo de Jesús Alemany, El buen Camino d'Orlando Poleo, Cafe Atlántico de Cesaria Evora, Barbarissimo de Frank Emilio Flynn. Il enregistre successivement ses albums Havana Calling en 1996, ¡Sonando! en 1998 (avec Compay Segundo, Barbarito Torres du Buena Vista Social Club, Pío Leyva, David Sanchez), Descarga Uno en 1999, et collabore aux nouveaux enregistrements d'Afrocuban All Stars (Distinto y Diferente), Caravana Cubana, Nora (Cuban Colors, Tratame como soy), Yumurí y Sus Hermanos (Olvidame Si Puedes), Leyanis Lopez (Como Una Mariposa), Rythme and Smoke...

Après avoir passé du temps en studio, il repart en tournée mondiale avec son groupe et triomphe sur les scènes d'Aspen (Colorado), Oakland (Californie), Paris, Anvers, Vitoria, Athènes, Leeds, New York, Londres, Salzbourg, Maastricht, Munich, Fort-de-France, Vic-Fezensac, Sainte Lucie... 

Avec ¡ Descarga Total !, l'album solo, il témoigne de ces moments live inoubliables : Sur chacune des scènes, nous essayions de conquérir les publics de danseurs les plus exigeants, ce qui se traduisait généralement par une invasion massive de la scène par des fans, dansant aux rythmes du Pilon ou de la Descarga.

Mais la "Descarga", plus qu'un genre, est une forme spontanée d'exprimer librement des sentiments individuels et collectifs. Au cours de ces nombreuses apparitions en public, j'ai réalisé que la manière la plus heureuse et cubaine d'unir danseurs, spectateurs et auditeurs se fait grâce a une "Descarga Total", une grande fête de rythmes et de tumbaos...
Voila comment est née " Descarga Total ", incluant dix thèmes explosifs, bien populaires 'a lo cubano', tous inédits et originaux. Avec la participation exceptionnelle de quelques amis de toujours : Pancho Amat, le grand Changuito aux timbales, Yumurí et le super-guiro Enrique Lazaga de l'orchestre Ritmo Oriental. Pa' Gozar ! 

En ce qui concerne les thèmes de l'album Maraca explique :

"Descarga Total" est une Descarga spontanée qui a pour unique vocation de faire 'bouger' tout le monde. Elle est née a Vic-Fezensac, lors d'une 'jam' réunissant les artistes ayant participés au festival.

"Pa' gozar pilon" reflète parfaitement l'ambiance des concerts dans le célèbre club de Jazz Yoshi's à Oakland (Californie) et au festival de Jazz d'Aspen (Colorado). Ce furent des moments inoubliables "muy sabroso".

"La Pelea" est une confrontation verbale entre un sonero et un rapper : le premier trouvant que le rap n'a rien de cubain, le second lui rétorquant que le "son" est vraiment dépassé. Le résultat est une jouxte musicale qui témoigne du pouvoir de fusion et d'assimilation de la musique cubaine avec les influences les plus diverses.


Toute la musique
de Maraca Valle >


Site Web : www.maraca.cult.cu

" Havana's Danzon " recrée le rythme national cubain du début du XXème siecle, se laissant porter par la magie des 'pailas' du magistral Changuito, du "Guiro" (instrument cubain de percussion mineure) de Lazaga, maitre incontestable de la tradition musicale cubaine, le tout accompagné par la section de cordes de l'orchestre du Tropicana de La Havane. Dans les chansons, "Solo me quede" et "Llevatela" se détache une voix incroyable et électrisante, capable de nous transporter instantanément sur les plus belles pistes de danse. Cette voix est celle de Yumurí, certainement le chanteur cubain de ce nouveau millénaire.

"Yoruba Song'n" incarne l'essence africaine de la Descarga. L'omniprésence de l'Afrique dans la musique cubaine resplendit tout au long de ce thème.