L'Album Across the divide



Racines africaines

Omar Sosa, Across the divideEn 2008 il enregistre un nouvel album à New York au « Blue Note » et à l’« Aurasonic remote truck » dans des conditions live avec Tim Eriksen au chant, Childo Tomas à la basse, Marque Gilmore à la batterie, Leandro Saint-Hill au saxo et Roman Diaz aux percussions.

Ce nouvel album intitulé “Across the divide” délaisse un peu les sonorités Jazz pour travailler de nouvelles mélodies tintées de world aux racines africaines.

Omar Sosa et Cuba

Tradition yoruba

Omar Sosa, Sentir Sur sa terre natale cubaine, éduqué dans la tradition yoruba, dès son plus jeune âge, Omar Sosa multiplie les pistes. Né à Camagüey en 1965, dès l'âge de 4 ans il étudie la percussion classique, puis passe de l'école provinciale d'art à l'école nationale de musique, puis à l'institut supérieur d'art de La Havane, pour s'initier aux percussions et survoler l'histoire de la musique occidentale. Finalement, il choisit le piano comme son instrument maître, il en développe une sensibilité rythmique hors pair et une approche harmonique inédite.

Je ne suis qu'un médiateur, je suis le porte-parole des esprits...

- Omar Sosa

Afreecanos

L'esprit des ancêtres africains

afreecanosL'esprit des ancêtres africains souffle sur l'album Afreecanos. Certes, son jazz s'est toujours enraciné dans le versant le plus nègre et le plus vaudou des musiques de son île natale, car il est initié aux tambours de la santería et à leur mysticisme hérité des anciens esclaves noirs. Mais cette fois, il invite une chanteuse malienne (Mamani Keita) et un vocaliste sénégalais (Mola Sylla), aux côtés d'un flûtiste peul (Ali Wagué), d'un joueur de kora (Ali Boulo Santo) et d'un percussionniste mandingue (Baba Sissoko).Ces apports exogènes arrivent comme de lointaines réminiscences reliées entre elles par les couleurs plutôt jazzy du piano de Sosa avec, à ses côtés, la trompette de Stéphane Belmondo. L'ambiance générale est à la douceur méditative, quitte à ce que se dilue parfois la fougue swingante.

Les maîtres du son et de la salsa

Il écoute assidûment les maîtres du son et de la salsa : Ruben Gonzalez, Paquito D'Rivera, Irakere, Eddie Palmieri, et se passionne pour le langage de Thelonious Monk et de Bud Powell. Adolescent il va jusqu'à jouer en Afrique pour les soldats pendant les guerres en Angola, en Éthiopie, au Congo. Directeur musical d'une des plus grandes chanteuses cubaines, Ciumara Laugar, il a enregistré avec elle 2 disques. Omar Sosa a vécu en Équateur, en Espagne, et en Afrique. À son arrivée aux USA, il répond à une petite annonce cherchant un pianiste, et fait ainsi la connaissance de Scott Price, devenu son producteur.

Omar Sosa... l'esprit par les racines.

Aimant les mélanges savamment dosés les chansons d'Omar Sosa sont à son image : dans l'air du temps, et avec cette pointe d'originalité qui les rends immédiatement reconnaissables. Ses diverses expériences musicales mêlent le Jazz, la musique Afro-Caribéenne et la musique urbaine qui le caractérise aujourd'hui.

Omar Omar

En 1996, son album Omar Omar laisse l'empreinte des éléments qui marquent sa trilogie et ses racines.

BEMBON

BEMBON (Roots III), Surprenant et délicieux mélange de latin jazz, hip-hop, reggae que ce troisième opus de la trilogie " Roots "du brillant pianiste Omar Sosa qui a mené sa barque dans plusieurs lieux d'enregistrement afin d'y fusionner plusieurs influences.
Un disque reflet d'un monde de plus en plus petit qui toujours s'enrichit de ses métissages fructueux.

Albums à découvrir

Prietos, Bembos (Roots III), Spirit of the roots (Roots II), Inside, Omar, Omar. Les autres disques d'Omar Sosa...



Spirit of the roots

Free roots

Free rootsC’est de Californie à San Francisco qu’Omar Sosa a commencé a faire parler de lui. Ce pianiste et compositeur cubain, avait réalisé l’album Free roots, premier volet d’une trilogie consacrée aux racines. Après le suivant Spirit of the roots, des incartades par les Funky Cubonics et un album de piano solo ( Inside ).

Bembon-Roots III

Bembon-Roots III (Night & Day), enregistré en Equateur, qui reprend les mêmes ingrédients que sur les deux premiers essais.

La quête des racines

Orishas, Eleggua

omar SosaLa quête des racines est toujours placée sous la protection des ancêtres et orishas Yoruba (et d’Eleggua en particulier) mais s’ouvre généreusement au voyage et au mélange. Omar Sosa peaufine son alchimie avec la même bande de complices, mêle le jazz aux chants dédiés aux orishas, ouvre le micro à Will Power, rapper vitaminé, s’appuie sur une rythmique afro-cubaine et passe sans heurts des plus folles "montées" aux apaisements pianistiques.

Liens

Discographie

Paolo Fresu & Omar Sosa

Alma

Alma est la nouvelle collaboration entre le pianiste et compositeur cubain Omar Sosa et non moins célèbre et talentueux trompétiste et joueur de bugle Paolo Fresu , avec la collaboration sur 4 titres du magnifique violoncelliste, arrangeur et réalisateur brésilien Jacques Morelenbaum.

Senses

Senses est une longue méditation, une sorte de communion très intime entre un musicien exceptionnel, l’un des grands de sa génération, et un piano magnifique, apparu dans la vie de l’artiste à un moment-clé. Sosa, le sorcier du clavier, traînait des blessures et avait besoin d’un guérisseur. C’est un grand Yamaha de concert qui a pansé ses plaies.

Retour aux sources avec "Ilé"

Le pianiste cubain et son Quarteto AfroCubano offrent une nouvelle lecture des racines jazz latinos et afro-cubaines de leur terre natale..

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

l'album Calma

Naviguant entre musique traditionnelle cubaine et ambiances à la Thelonious Monk, hip hop ou encore musique arabe, le pianiste et compositeur cubain Omar Sosa propose son nouvel album.

Influences

Ce musicien versatile a étudié très tôt les percussions puis le piano à La Havane, où il aura ensuite l’occasion de travailler avec Vicente Feliu et Xiomara Laugart. La suite de sa carrière se fera en dehors de son pays, en Equateur, à San Francisco et Barcelone. Il recevra les enseignements de célèbres jazzmen tel Oscar Peterson, Herbie Hancock, Chick Corea ou Keith Jarrett.