L'Album Ceremony



NDR Bigband

Omar Sosa, PortraitPremier projet en big band pour le pianiste cubain Omar Sosa. Il publie « Ceremony », un album enregistré avec son quartet et le NDR Big Band, l’orchestre de la radio allemande. Un ensemble habitué aux collaborations avec les grandes pointures du jazz de Wayne Shorter à Bobby Mc Ferrin ou Al Jarreau. Dans Ceremony, Omar Sosa, a choisi d’offrir avec le NDR Big band, une nouvelle lecture de compositions extraites de trois de ses précédents albums.

Jaques Morelenbau

Un projet ambitieux pour lequel il a fait appel aux talents d’arrangeur du violoncelliste brésilien Jaques Morelenbaum. Charge à lui de laisser le champ libre aux improvisations d’Omar Sosa tout en utilisant le potentiel des solistes du big band. La musique d’Omar Sosa s’enrichit de nouvelles couleurs tout en conservant ses saveurs originelles.

Cérémony, le sacre

Cérémonie sacrée & tambours batá

Omar Sosa, CeremonyEnregistré en deux sessions distinctes (2007 et 2008) dans les studios de la NDR à Hambourg, les titres sont extraits des albums « Spirit Of The Roots » (1999), « Bembón » (2000) et «Afreecanos » (2009). Deux nouveaux titres: « Llegada Con Elegba » «Salida Con Elegba », qui termine l’album.

« Ceremony » est organisé à l’image d’une cérémonie sacrée pour les tambours batá, invoquant à la fois toute une panoplie de dieux afro-cubains et de rythmes cubains tels que le Son, le Danzón et le Cha-cha-cha. “Changó En Esmeraldas” rend hommage à la divinité des éclairs et des lumières ainsi qu’à la communauté afro-équatorienne de Esmeraldas au sein de laquelle Sosa a séjourné. “Yemaya En Agua Larga” est dédié à la déesse de la mer, de la lune et de la création.

Tradition Yoruba

Plus encore que la tradition Yoruba, « Ceremony » est cependant un vrai hommage rendu aux figures légendaires des big bands du Latin Jazz. On pense à Frank “Machito” Grillo, Chico O’Farrill et Dizzy Gillespie. Sosa y ajoute des solos modernes, originaux et complexes, tout à l’image de ses prédécesseurs. « Ceremony » est né de la rencontre avec le producteur Stefan Gerdes de la NDR.

Big Band de la NDR

Le Big Band de la NDR joue régulièrement avec des arrangeurs de talents tels que Steve Gray, Colin Towns et Michael Gibbs. Par le passé, ce super band a notamment collaboré avec Chet Baker, Paquito D’Rivera, Pee Wee Ellis, Joe Gallardo, Lionel Hampton, Dave Holland, Abdullah Ibrahim, Pat Metheny, Joe Pass, Maria Schneider, Wayne Shorter, Oscar Brown, Jr., Al Jarreau et Bobby McFerrin.

Omar Sosa Quartet

Le Omar Sosa Quartet est composé de Julio Barreto (Batteries, Cuba), Childo Tomas (Basse électrique, Mozambique) et de Marcos Ilukán (Percussions afro-cubaines, Cuba). Sosa interprète le piano et la marimba. Un superbe album, complexe, énergique et revigorant!

Omar Sosa, piano - Gustavo Ovalles, percussions - Martha Gallaraga, voix - John Santos, percussions - Randy Rood, didgeridoo - Yassir Chadli, guembri - El Houssaine kili, guembri - Moulay "Sharrif", guembri

Jazz afro-cubain

Ceremony, omar sosa

Omar Sosa, l'album CeremonyUn disque qui apporte un nouvel éclairage sur le jazz afro-cubain. Une musique colorée, chaloupée, chaleureuse, souvent brillante qui permet à d’excellents solistes de s’exprimer avec beaucoup de verve et de force dans la grande tradition du jazz. Parmi eux, le trompettiste Claus Stötter, le tromboniste Dan Gottshall, le talentueux catalyseur de ce disque, Jaques Morelenbaum, au violoncelle et bien sûr, Omar Sosa, pianiste au phrasé limpide et vif, toujours inspiré.



Omar Sosa et NDR Bigband

NDR BIG BAND & Jaques Morelenbaum

C’est de Californie à San Francisco qu’Omar Sosa a commencé a faire parler de lui. Ce pianiste et compositeur cubain, avait réalisé l’album Free roots, premier volet d’une trilogie consacrée aux racines. Après le suivant Spirit of the roots, des incartades par les Funky Cubonics et un album de piano solo ( Inside ), voici maintenant Bembon-Roots III (Night & Day), enregistré en Equateur, qui reprend les mêmes ingrédients que sur les deux premiers essais.

Omar Sosa, NDR BIG BAND & Jaques Morelenbaum "Ceremony"

Calma

Omar Sosa en piano solo.

Calma Enregistré à Brooklyn en octobre 2009 en condition de live, Calma est le cinquième album d’Omar Sosa en piano solo. Il s’agit d’un travail singulier sur le plan artistique, une approche originale du genre comprenant treize improvisations, chacune conviant les éléments stylistiques du jazz, de la musique classique, de la musique ‘’d’ambiance’’ et de l’électro.
Ce disque, exempt de technicité, est une invitation à la relaxation et à l’introspection. Nous sommes ici sur le mode de la contemplation. Omar le décrit ainsi : Chaque titre inspire le suivant et l’improvisation est la base de l’expression musicale. Je voulais jouer du début à la fin sans penser les thèmes, simplement sentir où me conduiraient les notes, en suivant la voix de mon âme. Il est possible de faire voyager main dans la main le silence, l’espoir, l’optimisme et la tristesse. On peut aisément comparer ce disque à la rencontre entre les sensibilités mélodiques d’Erik Satie et celles de Pierre Boulez.


Liens

Discographie

Omar Sosa

Ceremony

Calma, Sérénité et de l’introspection

Oeuvre artistique singulière empreinte de l’approche unique et original de l’artiste. Le CD comprend 13 improvisations, mélangeant des éléments stylistiques de jazz, de musique classique, de musique ambient, et d’électro. L’album est sous le signe de la sérénité et de l’introspection. Les morceaux qui composent Calma sont une combinaison peu commune de piano acoustique, de Fender Rhodes et d’effets électroniques. La sensibilité harmonique peu orthodoxe d’Omar est évidente dans Calma, où de surprenantes tournures harmoniques et sonorités se mélangent et se retrouvent, empruntant des chemins imprévisibles.

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

l'album Calma

Naviguant entre musique traditionnelle cubaine et ambiances à la Thelonious Monk, hip hop ou encore musique arabe, le pianiste et compositeur cubain Omar Sosa propose son nouvel album.

Influences

Ce musicien versatile a étudié très tôt les percussions puis le piano à La Havane, où il aura ensuite l’occasion de travailler avec Vicente Feliu et Xiomara Laugart. La suite de sa carrière se fera en dehors de son pays, en Equateur, à San Francisco et Barcelone. Il recevra les enseignements de célèbres jazzmen tel Oscar Peterson, Herbie Hancock, Chick Corea ou Keith Jarrett.