Covers années 50', 60'



Pochettes de disques des années 50' - 60'

Les reines des percussions

Les années Mambo et Cha cha cha

Mambo, Cha cha cha Les Reines des percussions, se retrouvent sur les pochettes tr§s colorées des disques des années Mambo et Cha cha cha.
Les Maîtres percussionnistes Cubains ont beaucoup inspirés ces pochettes de disques devenus aujourd'hui un peu kitsch.

Ritmos

Alucinantes

Clovis Pereira

Ritmos alucinantes - Clovis Pereira



Cesare Marchini

Cesare Marchini

Caravan, Cha-cha-cha - Cesare Marchini

Jusque dans les années 1950, La Havane attire les touristes étrangers et devient un lieu de plaisir et d’effervescence. De très nombreux artistes s’y rassemblent et jouent dans les nightclubs, cabarets, hôtels et casinos. C’est l’âge d’or de la musique cubaine. Les artistes cubains ont également la cote ailleurs dans le monde, de Paris à New York, de Mexico à Los Angeles. Chanteurs et musiciens passent à la radio et apparaissent dans des films locaux, parfois même à Hollywood. C’est la grande période des films « exotiques », se déroulant sous les tropiques.



Cha Cha Boys

Esmeralda Macarenas

Cha-cha Boys - Esmeralda Macarenas





Havana in Hi-Fi

Richard Hayman

Havana in Hi-Fi - Richard Hayman





Latin Dance Party

Erwin Halletz y su orquesta

Latin Dance Party - Erwin Halletz y su orquesta




Conga Cha-cha a Gogo

Los Albinos

Conga Cha-cha a Gogo - Los Albinos





Great Mambos

Perez Prado

Perez prado

Great Mambos - Perez Prado

Le Cha Cha Cha, c’est Pérez Prado qui en fera un style à part entière au début des années 50. Sa musique est essentiellement instrumentale et ses arrangements percutants. Il compose des morceaux comme « Mambo n°5 » qui deviennent des succès immédiats. Il fait carrière aux Etats-Unis où il s’installe en 1951, tout comme de nombreux immigrés hispanophones – Cubains et Portoricains – qui influencent durablement la vie musicale des grandes villes, de New York en particulier. La métropole devient un centre de création important et attire de nombreux musiciens d’origines diverses (Tito Puente, Tito Rodríguez, Joe Loco…), ce qui favorise l’essor de clubs latins comme le Birdland ou le Palladium.

Tropical Moonlight

Stanley Black

Tropical Moonlight - Stanley Black

Le cha cha cha prend rapidement la place du danzón et il est interprété par de nombreux orchestres, comme l’Orquesta Aragón, fondé en 1939 à Cienfuegos par le contrebassiste Orestes Aragón, ou encore José Fajardo y sus Estrellas, l’attraction principale du club Montmartre. Le style est extrêmement populaire jusqu’à la fin des années 1950.

Mambo

Xavier Cugat

Xavier Cugat

Mambo - Xavier Cugat

Au cours des années 1930 et 40, les orchestres « latins » gagnent en popularité aux Etats-Unis. Celui de Xavier Cugat en est un exemple. Catalan d’origine, cet Américain a étudié les musiques à Cuba. Il fait carrière à New York où son orchestre joue à l’hôtel Waldorf Astoria et à Hollywood, apparaissant dans divers films. Sa musique est inspirée des rythmes cubains mais s’en éloigne aussi, lorgnant vers un certain easy listening et vers l’exotica, deux styles plus aisés à écouter.



Percussions afro-cubaines

Miguel 'Anga' Diaz

Echu Mingu

Anga Diaz Miguel 'Anga' Diaz, percussionniste Cubain, il est un musicien absolument exceptionnel, d'une très grande dextérité, connu pour ses remarquables solos et pour ses multiples inventions.



Carlos 'Patato' Valdés

Le maître des congas

Carlos 'Patato' Valdés Carlos 'Patato' Valdés a grandi en jouant de la musique à Cuba, il est considéré actuellement comme un des plus grands joueurs de congas.

Chano Pozo

El Rumbero

Chano PozoChano Pozo manifeste très tôt des dons musicaux. Adolescent il se joint à la Comparsa El Barracon. Compositeur et rumbero, il est rapidement célèbre.




Tata Güines

Le roi du tambour

Tata GüinesTata Güines, Federico Aristides Soto Alejoà, surnommé "Le roi du tambour", est un percussionniste, contrebassiste et compositeur cubain.



Ritmo Cubano

Le Bembé

    Appelé aussi Toque de Santo
    Le Bembé était à l'origine un rythme profane, le terme Bembe est également utilisé pour désigner une célébration ou des festivités à caractère totalement populaires. Suite à l'interdiction jusqu'au début du siècle, de pratiquer la Santeria et la séquestration régulière par les autorités de la Havane, des jeux de tambours Bata, servant au cérémonies Santeras, le rythme du Bembé fut utilisé pour accompagner les "Cantos des Orishas".

Abelardo Barroso with Orquesta Sensación CHA CHA CHA

World Circuit/Harmonia Mundi

Le Cha Cha Cha remis au goût du jour
Véritable icône dans son pays, celui qu’on surnomme « le caruso cubain » a marqué la musique latine avec sa voix inimitable, féminine et nasillarde. C’est avec cet arrangement musical de flûtes, de violon et de piano, proche de la salsa cubaine traditionnelle, que Barroso déchaîne les foules à la Havane, aux côtés d’Orchestra Sensacion. Nous sommes dans les années 50 et ces artistes contribuent à la diffusion du mambo et du Cha Cha Cha qui deviennent à la mode.

Chano Y Dizzy !

Poncho Sanchez et Terence Blanchard

Chano y DizzyChano Y Dizzy ! La rencontre de ses deux musiciens aux horizons musicaux éloignés. Se respectant mutuellement, leur rencontre devenait logique: Sanchez rendant hommage à Chano Pozo et Terence Blanchard à Dizzy Gillespie, leurs modèles respectifs, comme au bon vieux temps où Pozo et Gillespie construisaient les fondations du Latin Jazz.

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr

Les Maîtres des percussions

Conga KingsTrois des plus grands percussionnistes cubains réunis pour une vraie fête de rythmes cubains : Patato, Candido et Giovanni Hidalgo ! The Congas Kings, tout simplement trois mages au sommet de leur forme !