Ibrahim Ferrer



Destacado

Ibrahim Ferrer de retour à Marciac

Festival Jazz In Marciac – 3 août 2015.
Le sonero et bolerista cubain, décédé le 6 août 2005, quelques jours seulement après son dernier concert à Jazz in Marciac, va recevoir un hommage unique dirigé par le pianiste Roberto Fonseca. Il aura sous sa direction un ensemble de musiciens exceptionnels ainsi que quelques invités rares dont Cachin, la veuve du chanteur, qui fera office de maître de cérémonie. Le festival n’a pas lésiné sur les moyens ni sur l’imagination pour rendre les honneurs au musicien qui a triomphé et conquit le public avec son talent et sa générosité. Cet hommage musical, le premier hommage rendu à Ibrahim Ferrer dans le monde, sera complété par une projection de vidéos, de documentaires et de témoignages.

Le prince du boléro

Ibrahim Ferrer Ibrahim Ferrer, né à San Luis, Santiago de Cuba, le 20 février 1927, fut l’un des artistes les plus chéris du phénomène Buena Vista Social Club (BVSC). Cette photo de lui, avec sa casquette blanche, son cigare à la bouche, marchant le regard baissé est devenue l’image mondialement reconnue du Buena Vista Social Club, de l’affiche du film de Win Wenders, et du disque enregistré en public à New York. Son corps svelte, son élégance, sa timidité et son sourire angélique lui donnaient un air de séducteur universel qui était exacerbé chaque fois qu’il interprétait un boléro et, même sonero et guarachero reconnu, c’est avec cet exercice de style que Ferrer enchantait.

Dos gardenias

Il avait une forme très naturelle de les chanter, de les conter, persuasif et séduisant, comme s’il les avait vécus et composés lui-même. C’est ainsi qu’un chanteur conquiert le public et le rend addictif. Son interprétation inoubliable de Dos gardenias figure parmi les plus aimées des versions qui ont été faites de ce titre interprété à l’origine par la cubaine Isolina Carrillo.

Ibrahim Ferrer, les débuts

Ibrahim Ferrer & Chepín y Su Orquesta Oriental

Ibrahim Ferrer & Chepín y Su Orquesta OrientalLe chanteur cubain Ibrahim Ferrer voit le jour en 1927 à Santiago. C'est au début des années 50, qu'Ibrahim débute sa carrière musicale au sein du groupe Pacho Alonso. Multipliant les expériences, notamment avec les fameux Orquesta de Chepin ou encore Benny Moré.

Toda Cuba Le Gusta

Ibrahim enregistre en 97 un premier album Toda Cuba Le Gusta, suivi du Buena Vista Social Club en 99, qui propulse l'artiste. Fort de ce succès, il enregistre la même année Buena Vista Social Club Presents Ibrahim Ferrer.
A l’entrée de sa petite maison du quartier populaire Municipio Plaza, face à un entrepôt de cigares. Il se souvient des divers métiers qu’il a exercés : maçon, docker, menuisier, ( il avait participé à la construction du barrage de la baie de la Havane ), tout en caressant avec une affection sans bornes ses bébés chiens "mes nouveaux enfants ", dit-il lui qui a eu huit fils et trois filles ! Quand il évoque sa mère décédée lorsqu’il avait 12 ans, il se laisse aller à l’émotion.

Ibrahim Ferrer Live Jazz à Juan

Buena Vista Social Club

Buena Vista Social Club

Je n’aime ni donner des ordres ni gronder les gens ou les critiquer, je déteste dire non à ceux que j’aime.

- Ibrahim Ferrer

Ibrahim Ferrer

Nick Gold, Juan de Marcos Gonzales et Ry Cooder

Ibrahim FerrerIl avait gardé sur lui le bâton d’ébène sculpté qui lui appartenait. et lui avait dédié un autel avec dentelles et statuettes en bois, comme c’est la coutume chez les adeptes de la santeria, ce mixage d’animisme africain et de religion catholique.

Le doux Ibrahim Ferrer qui avait longtemps accompagné des stars de la musique cubaine comme Chepin, Pacho Alonso et Beny Moré ne s’est jamais senti l’âme d’un leader.
" Je n’aime ni donner des ordres ni gronder les gens ou les critiquer, je déteste dire non à ceux que j’aime ", se justifiait-t-il. Pourtant, il avait enregistrer un premier album sous son nom (qui va des boléros des années 40 aux trémolos kitsch des sixties ) grâce à Nick Gold, Juan de Marcos Gonzales et Ry Cooder.

Buena Vista Social Club

Un trio à qui l’on doit non seulement l’album à succès du Buena Vista Social Club, mais également ( avec plus ou moins les mêmes musiciens ) ceux des Afro Cuban All Stars et de Ruben Gonzalez, trois superbes CD enregistrés à la suite, en deux semaines, au rythme de douze à treize heures de studio par jour.


Albums Ibrahim Ferrer

Discographie

Manuel Galban

Le maître de la guitare

Manuel GalbanConnu dans le monde entier pour ses talents de guitariste, Manuel Galban s'était éteint à La Havane à l'âge de 80 ans. Le maître de la guitare, membre du célèbre groupe cubain Buena Vista Social Club et du quartette Los Zafiros.
Le musicien né le 14 janvier 1931 à Giraba était une figure artistique incontestée à Cuba. La télévision nationale a d'ailleurs qualifié sa mort de "grande perte, non seulement pour la musique cubaine".
Manuel Galban a fondé plusieurs groupes de musique comme Los Zafiros en 1962 ou encore Batey en 1974. Le talent du guitariste est rapidement connu et reconnu dans le monde entier. L'artiste aime mélanger plusieurs styles musicaux comme le filin, le R'n'B, le boléro ou encore la bossa-nova. Après avoir brillé avec le légendaire groupe Los Zafiros, il participe au projet Buena Vista Social Club dans les années 90, aux côtés entre autres de Compay Segundo, Ibrahim Ferrer, Pío Leyva, Ruben Gonzales, Orlando Cachaito Lopez. Le succès est évidemment au rendez-vous grâce au film documentaire réalisé par Win Wenders, Buena Vista Social Club. En plus de ces collaborations cubaines, il travaille avec Ry Cooper. Les deux artistes enregistrent Mambo Sinuendo en 2003 et remportent le Grammy Award du meilleur album pop instrumental.

Buena Vista Social Club Presents... Ibrahim Ferrer

A Découvrir

MySHOP Cubalatina

- Toute la musique cubaine
Retrouvez tout les albums de musique cubaine avec Amazon.fr